Burkina Faso: CDP - Objectif 2020, reconquérir le pouvoir d'Etat

21 Janvier 2020

Les militants et sympathisants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont présenté leurs vœux de nouvel an au président du parti, Eddie Komboïgo, le dimanche 19 janvier 2020 à Ouagadougou.

L'année 2019 pourrait avoir emporté avec elle la crise que vivait le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

C'est du moins ce que veut faire croire le président du parti, Eddie Komboïgo, le dimanche 19 janvier 2020 à Ouagadougou, lors de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux du nouvel an de l'ex-parti au pouvoir.

En effet, devant des membres du haut conseil, des bureaux exécutifs et politiques nationaux, des responsables de structures géographiques et spécifiques et surtout de caciques du parti comme Mahamadi Kouanda, le président du CDP a affirmé : « Camarades, certains ont prédit que le CDP sera divisé.

Vous avez vu ici présents, les camarades avec lesquels on ne sait pas entendu en 2019. Par cette présence, ils réaffirment leur attachement au CDP. Je voudrais leur dire : soyez les bienvenus. Ensemble nous construirons un CDP fort et conquérant ».

Pour M. Komboïgo, ce « retour à la maison » est donc un signe « indéniable » de la volonté de tous d'œuvrer dans une synergie d'actions pour bâtir une « équipe forte et solidaire qui travaille dans un esprit de famille ». 2020 est une année électorale et pour le président du CDP, il faut sonner le rassemblement de tous les militants pour la « reconquête certaine » du pouvoir d'Etat.

Il a toutefois signifié que son vœu « le plus cher » est la paix pour le pays et dans le cœur de tous les Burkinabè et l'objectif ultime du CDP, le « retour honorable » des exilés dans un climat apaisé. Quant au processus de désignation du candidat du parti à la présidentielle de 2020, Eddie Komboïgo s'est voulu clair.

« Le projet de directives a été soumis au président d'honneur, Blaise Compaoré, qui a entrepris un certain nombre de consultations.

Très prochainement, nous recevrons ses observations et amendements et nous procèderons de la manière la plus démocratique possible au choix de notre candidat », a-t-il dit sous les acclamations des militants.

Les militants du parti ont promis la «victoire effective» du CDP aux élections de 2020.

Mais avant, le secrétaire général adjoint du CDP, Issa Gandéma, a souhaité les vœux de paix, de santé et de prospérité au président Komboïgo et son épouse, à sa famille et proches.

Il a rappelé les acquis du parti en 2019, citant notamment la mise en place de la quasi-totalité des structures du parti (sauf celles du Kadiogo), la tenue régulière des sessions et réunions des organes du parti, des rencontres circonstanciées, la participation du parti aux activités de l'opposition politique et la réforme du système de cartes de militants.

Malgré tout, M. Gandema a relevé des défis pour cette année comme l'adoption d'un guide en matière de communication « pour plus de visibilité et de discipline interne et externe du parti », la finalisation de la réhabilitation du siège social du parti et son équipement, la réconciliation « sincère » de tous les militants, la désignation des candidats du CDP aux élections présidentielle et législatives, et la participation effective du parti à toutes les phases préparatoires du scrutin de 2020.

En retour, Eddie Komboïgo a présenté ses vœux de nouvel an aux militants du parti, promettant que les doléances feront l'objet d'une analyse poussée en vue de leur opérationnalisation.

Sur l'état de santé du général Djibrill Bassolé, Eddie Komboïgo a précisé qu'une délégation du CDP lui a rendu visite à l'hôpital de Tengandogo, le dimanche 19 janvier.

Sa santé est plus que préoccupante. Elle est très précaire et se détériore de jour en jour, d'où un appel au chef de l'Etat pour qu'il use de son pouvoir afin de permettre à M. Bassolé d'aller se soigner à l'étranger.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.