Algérie: Sit-in des enseignants du primaire - Les protestataires appellent à l'ouverture d'un dialogue

Des dizaines d'enseignants du primaire ont organisé, mardi au niveau de l'annexe du ministère de l'Education nationale à Ruisseau (Alger), un rassemblement, troisième du genre depuis le début de l'année, pour "réitérer leurs revendications socioprofessionnelles" et "appeler à l'ouverture d'un dialogue".

Ces enseignants, dont certains sont venus d'autres villes du pays, ont indiqué qu'ils poursuivraient leur mouvement de protestation, si un dialogue n'était pas ouvert avec la tutelle. "Nous avons transmis, la semaine dernière, une correspondance au ministère de l'Education dans laquelle nous demandons à être reçus pour discuter de nos préoccupations, mais jusqu'à présent nous n'avons reçu aucune réponse", affirme le représentant de la Coordination nationale des professeurs de l'enseignement primaire (PEP), Moussa Slimani, dans une déclaration à l'APS.

Les enseignants, rappelle-t-on, revendiquent, notamment "la révision des programmes pour améliorer la qualité de l'enseignement et alléger le cartable de l'élève, l'unification des critères de classification par la valorisation des diplômes pour garantir l'égalité des chances et la révision des salaires des enseignants du primaire pour améliorer leur pouvoir d'achat".Ils réclament également "la réduction du volume horaire, le droit à la promotion systématique au grade de professeur principal au bout de cinq (5) ans d'exercice et de professeur formateur au bout de dix (10) ans, ainsi que le droit à la retraite proportionnelle par l'inscription du métier d'enseignant parmi les métiers pénibles".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.