Maroc: Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute

La ville d'Imintanoute relevant de la province de Chichaoua a vibré, du 16 au 19 janvier, aux rythmes d'une série d'activités à caractère artistique et culturel visant à mettre à l'honneur la richesse et la singularité du patrimoine amazigh dans ses différentes facettes

A cette occasion, une pléiade de chercheurs, d'intellectuels et de musiciens se sont donné rendez-vous dans le cadre du Forum d'art de créativité et du patrimoine, un événement phare organisé par l'Association "Imintanoute pour le dialogue culturo-artistique", le temps de débattre de moult questions sur la promotion et la préservation du patrimoine amazigh en vue de sa transmission aux générations montantes.

Organisée en partenariat avec le Conseil de la région de Marrakech-Safi, cette rencontre vise à contribuer à la dynamique d'enregistrement du patrimoine culturel et artistique amazigh, à faire la lumière sur la situation du chant et de la musique amazighs à Imintanoute, et à mettre en oeuvre les efforts intellectuels, individuels soient-ils ou collectifs, consentis par l'ensemble des acteurs opérant dans ce domaine (chercheurs, médias, créateurs, praticiens, professionnels et société civile).

Ce rendez-vous culturel se veut, selon ses initiateurs, un premier pas sur la voie de la consécration de la recherche en littérature et culture amazighes sur des bases plus solides, avec toute la précision et l'objectivité requisesCet événement a servi, en outre, d'occasion pour aborder le contexte socioéconomique et culturel de l'émergence des troupes musicales à Imintanoute et leur expérience, tout en s'interrogeant sur leur valeur ajoutée sur la scène artistique locale.

Lors de deux conférences axées respectivement sur "La poésie amazighe entre la narration orale et les exigences de la documentation" et "Les troupes musicales à Imintanoute : le contexte, la naissance et le parcours", les participants ont souligné l'impératif de revoir tout ce qui a été rassemblé sur la poésie amazighe notamment chez les "Rwayess" (chefs des troupes musicales amazighes) en vue de parvenir à une meilleure codification de ce patrimoine ancestral et assurer ainsi sa meilleure préservation.

L'un des moments forts de ce rendez-vous artistique et culturel a été l'organisation d'un atelier d'arts plastiques au profit de plusieurs dizaines d'élèves issus d'établissements scolaires d'Imintanoute.A l'issue de ce Forum, le public a été convié, dimanche soir, à une grande soirée musicale, une occasion pour un groupe d'artistes notamment Driss El Bouazzaoui et Raïss Hassan Taousse, et les troupes folkloriques "Ahouach Imintanoute" et "Houmada" d'interpréter un florilège de chansons tirées du répertoire musical populaire et amazigh riche et varié et ce, pour le bonheur et le plaisir de tous.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.