Cote d'Ivoire: Le ministère de l'Administration du territoire lance les études pour la construction des mairies

21 Janvier 2020

La direction de la Décentralisation du ministère en charge de l'Administration du territoire a procédé, lundi, au lancement des études techniques et architecturales en vue de la construction des sièges de quatre localités érigées en communes, en 2018.

Les études techniques et architecturales d'Assinie-Mafia, Attiégouakro, Gbéléban et N'douci (localités érigées en communes en mai 2018) ont été officiellement lancées hier, à Assinie-Mafia.

«Pour guider les premiers pas de ces nouvelles communes dans le concert de la grande famille des collectivités, l'État a décidé de les accompagner par la réalisation des études techniques et architecturales», a affirmé le directeur général de la décentralisation et du développement local, Lazare Dago Djéhi, pour situer le cadre de la cérémonie qui a eu lieu à la mairie.

Il a précisé que cette initiative n'est pas nouvelle, car depuis 1985, l'État est aux côtés des mairies, en leur apportant des appuis logistiques tels que des véhicules légers, des camions de ramassage d'ordures ménagères, du matériel technique...

Pour ce qui est du cas spécifique des quatre nouvelles communes, le patron de la direction de la décentralisation a souligné que l'année passée, elles ont pu bénéficier de l'appui du gouvernement «à travers un équipement minimum de 307 628 000 F Cfa ».

Dans tous les cas, «je voudrais vous rassurer de la détermination et de la disponibilité du ministère de l'Administration du territoire et de la Décentralisation à toujours vous accompagner dans la quête du bien-être de nos populations», a-t-il poursuivi.

Il a ensuite assuré qu'il prend l'engagement d'être le «premier avocat pour rechercher le financement de ces communes auprès du gouvernement».

D'ailleurs dans le droit fil d'une doléance du maire de la commune d'Assinie qui a déploré le fait que la cote part des impôts payée par les contribuables d'Assinie n'ait pas été reversée au cours de l'année 2019, Lazare Dago Djéhi l'a rassuré en affirmant que cet état de fait sera corrigé cette année.

Le Dg de la décentralisation a précisé également qu'après le lancement des études techniques des travaux de construction de la mairie d'Assinie-Mafia, lundi ; suivra ensuite celui de N'douci, aujourd'hui 21 janvier, ainsi qu'Attiégouakro, le 22 janvier. Et enfin Gbéléban, le vendredi 24 janvier 2020.

Par ailleurs, avant de lancer à proprement parler les études desdits travaux, il a appelé les fils et filles, ainsi que les autorités coutumières d'Assinie, à s'impliquer pour qu'ils puissent être menés à bon port.

Au-delà, il les a invités à apporter, chaque jour, leur pierre à l'édification et à la construction de la mairie.«Assinie-Mafia apprécie à sa juste valeur, le choix porté sur sa localité, pour cette cérémonie», s'est réjouie Trazié Geraldo Lucie, préfet du département d'Adiaké, dont dépend la sous-préfecture d'Assinie-Mafia.

Hippolyte Ebagnitchie, le maire de la commune, en abondant dans le même sens, a souligné que le siège de la mairie qui sortira de terre, à la fin des études, permettra de mieux servir les administrés.

Tout comme le Dg de la décentralisation et le préfet du département d'Adiaké, le maire a rendu un vibrant hommage au ministre de tutelle et au Chef de l'État qui ont pris la décision d'ériger Assinie et les trois autres villes en communes.

La cérémonie a été suivie par une visite sur le site où seront menées les études aux fins de bâtir la future mairie d'Assinie-Mafia. Situé au quartier Donwahi, il s'agit d'un espace d'une superficie de 1,2 hectare.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.