Cote d'Ivoire: Alépé - Des sinistrés des inondations plaident pour leur recasement

21 Janvier 2020

A la suite des fortes pluies qui s'étaient abattues sur le département d'Alépé le 14 octobre dernier, le fleuve Comoé et la rivière Kossan étaient sortis de leur lit. Conséquence : une centaine de maisons ont été submergées par les eaux, principalement dans les quartiers Siaka Berthé, Lycée et Comoé, de nombreuses personnes s'étaient retrouvées sans abri.

Les autorités administratives et municipales avaient alors trouvé le site du foyer des jeunes pour recaser ceux qui n'avaient pas de point de chute.

Quatre mois après, même si de nombreuses personnes ont quitté ce site provisoire, trois familles comptant une vingtaine de membres s'y trouvent toujours et plaident pour leur recasement, parce que les conditions de vie sont difficiles.

Tiémoko Djua, 65 ans, qui y vit avec sa femme et ses quatre enfants est de ceux-là. Rencontré, il dit, au bord des larmes, que sa maison sise au quartier Siaka Berthé avait été entièrement détruite.

Même s'il salue les efforts du gouvernement, du préfet du département, du maire de la commune et de toutes les bonnes volontés qui se sont mobilisées pour les soutenir, il explique toutefois que les conditions de vie sont devenues pénibles, avec notamment la chaleur intenable et les moustiques qui ont envahi le site. Il souhaite donc leur recasement.

« Nous ne voulons pas rester dans ce foyer pour toujours. S'il n'y a pas de possibilité de nous recaser, qu'on nous permette de regagner notre ancien site », ajoute-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.