Cote d'Ivoire: Levée de l'immunité parlementaire de Guillaume Soro - La délégation Gps-Côte d'Ivoire réagit

Guillaume Soro
22 Janvier 2020
document

Après la levée de l'immunité parlementaire de six députés dont Guillaume Soro, par l'Assemblée nationale, Générations et peuples solidaires (Gps-Côte d'Ivoire) a réagi à travers une déclaration. Ci-dessous la réaction.

DECLARATION DE LA DELEGATION GPS-COTE D'IVOIRE

SUITE A LA LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE SIX (06) DEPUTES

C'est avec émoi que la délégation GPS-Cote d'Ivoire a appris la levée, le lundi 20 janvier 2020, de l'immunité parlementaire de six (06) députés du groupe Parlementaire Rassemblement que sont Messieurs, SORO Kigbafori Guillaume, par ailleurs Président de GPS, Alain Lobognon, SORO Kanigui Mamadou, KANDO Soumahoro, Camara Loukimane et YAO Soumaila.

Selon le communiqué de l'Assemblée nationale rendu public dans ce cadre, le Bureau de l'Assemblée nationale a agi ainsi sur saisine du Groupe Parlementaire RHDP, au mépris des dispositions du Règlement de cette Institution parlementaire qui dispose que la demande de levée de l'immunité d'un député relève exclusivement d'une requête du Parquet.

La délégation GPS-CI note que cette autre action sonne comme un véritable cafouillage autour des procédures initiées à l'encontre de son Président et des cadres de GPS depuis le déclenchement de la crise du 23 décembre 2019.

En effet, les poursuites et arrestations des concernés ont été opérées par le Procureur de la République sous le couvert de la procédure de flagrant délit qui ne nécessitait pas, selon lui, la levée de leur immunité parlementaire comme l'ont réclamé leurs avocats dès le départ et à titre préalable. Dès lors, il est difficilement compréhensible que le bureau de l'Assemblée nationale, se réunisse pour lever l'immunité des députés poursuivis alors que le Procureur de la République lui-même ne l'a pas demandé.

La Délégation GPS Côte d'Ivoire :

- dénonce à l'attention de la communauté nationale et internationale, cette autre forfaiture qui constitue un attentat contre la démocratie et l'état de droit.

- s'indigne qu'un groupe de députés, au nom de la défense des intérêts de leur clan politique, en violation des lois nationales et du règlement de l'Assemblée nationale, s'acharnent à donner une base légale aux errements procéduraux du Procureur de la République

- dénonce une vaste machination politique, sous le sceau de procédures judiciaires mal ficelées, visant à jeter le discrédit sur des acteurs politiques majeurs de la Côte d'Ivoire, notamment le Président de GPS, M. SORO Kigbafori Guillaume, candidat déclaré à l'élection présidentielle d'octobre 2020

- reste déterminée sur sa mission de résistance politique et pacifique pour faire triompher la démocratie dans notre pays.

Fait à Abidjan, le 21 janvier 2020

Pour la Délégation GPS Cote d'Ivoire

Mme Anne Marie Bonifon

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.