Cote d'Ivoire: Cissé Sékou - « Je veux jouer encore 2 ans »

21 Janvier 2020

Ancien attaquant des Éléphants sous Vahid Halilhodzic, Cissé Sékou est actuellement sans club, après son passage à Anorthosis en France.

A bientôt 35 ans, l'ex-coéquipier de Gervinho aux Jeux olympiques de Séoul, en 2008, pense être encore en jambes pour évoluer au haut niveau pendant 2 ans. « Je pense jouer encore deux ans avant d'arrêter », a-t-il affirmé lors de nos échanges au téléphone.

A cheval entre Abidjan et la France où réside sa famille, l'ancien sochalien aurait été lié, récemment, par un accord avec l'Asec mimosas. « L'Asec , ce fut une idée de certains amis sympathisants du club jaune et noir.

Il y a juste eu un contact avec le coach qui m'a fait part de son intérêt pour les 6 derniers mois de la saison.

Mais si le directeur sportif n'en parle pas, moi je n'y accorde aucune importance. Je l'ai d'ailleurs dit à ceux qui m'encourageaient que le directeur sportif (Ndlr : Baky Koné) ne le fera pas. Je ne suis donc pas intéressé », a clarifié Cissé Sékou.

A la question de savoir quelle sera sa réaction si un autre club ivoirien le contactait officiellement, il a répondu : « Il n'y a que l'Asec seul qui peut donner un salaire minimum à Sékou Cissé, sans être prétentieux ».

Le joueur est aussi tenté par une aventure professionnelle en Europe. « J'ai quelques contacts en Europe, sauf que je ne veux pas m'éloigner de mes enfants et de ma femme qui vivent en France », a-t-il précisé.

Actuellement, Cissé Sékou entretien la forme en s'entraînant quatre fois par semaine, avec au programme des exercices de cardio.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.