Gabon: Secteur forestier - Bientôt un Observatoire indépendant des forêts

22 Janvier 2020

WWF Gabon a récemment organisé un séminaire sur la mise en place de l'Observation Indépendante des Forêts au Gabon (OIF). Cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre du projet Département britannique pour le développement international (DFID), voulait permettre une réflexion approfondie par les parties prenantes, des mécanismes de mise en œuvre de l'OIF au Gabon.

Une observation qui pourra à long terme consolider les outils de légalité et de traçabilité déjà existant dans le secteur au Gabon, pour une gestion durable des ressources.

Pendant deux jours (du 14 au 15 janvier dernier), les représentants de l'Administration publique forestière, du secteur privé et de la société civile ont discuté autour de l'observation indépendante des forêts (OIF) au Gabon. A l'ouverture des travaux, Eric Moussavou, Responsable des Ressources Humaines du WWF-Gabon, représentant Marthe Mapangou Directrice nationale empêchée, a indiqué dans l'unique propos circonstanciel que ce séminaire vise à soutenir les initiatives du Gouvernement pour renforcer la légalité et la compétitivité des bois d'origine gabonaise sur les marchés internationaux.

Non sans ajoute que grâce au soutien financier de la coopération britannique en 2018, « WWF a lancé un projet qui vise à renforcer la légalité des opérations forestières et du commerce du bois dans le bassin du Congo à travers l'implication des principales parties prenantes et l'amélioration des pratiques de gestion forestière. Organisé dans le cadre dudit projet, le présent séminaire est un cadre de réflexion qui permettra à l'ensemble des parties prenantes ici présentes de se pencher sur la question de l'observation indépendante des forêts au Gabon dans un contexte de bonne gouvernance. Comprendre le mécanisme d'observation indépendante, identifier les opportunités et les contraintes à sa mise œuvre au Gabon ».

Depuis 2011, le Gabon s'est engagé dans le processus de contractualisation d'un accord de partenariat volontaire avec l'Union européenne. En 2012, à travers le Plan Stratégique Gabon Emergent, le Président Ali Bongo Ondimba, a décliné sa vision de faire du Gabon un leader mondial du bois tropical certifié à l'horizon 2025. Cette perspective, il a réitéré en 2018 à travers la décision de généralisation de l'obtention de la certification forestière FSC à toutes les concessions forestières.

Conformément au processus FLEGT (Forest Law Enforcement, Governance and Trade) qui est l'acronyme anglais pour "Application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux", mise en place depuis 2003 par l'Union européenne afin de faire face au problème international de l'exploitation illégale des forêts et du commerce qui en est issu, les participants ont adopté plusieurs recommandations notamment : la mise en place un cadre règlementaire de l'OIF (critère de sélection des observateurs indépendants, méthodologie de l'OIF, comité mixte de relecture et de validation des rapports) ; la mise en place d'un mécanisme pour l'accès à l'information des parties prenantes ; Informer et sensibiliser l'ensemble des acteurs sur les activités de l'observation indépendante des forêts et Renforcer les capacités de toutes les parties prenantes.

Depuis son engagement dans le processus FLEGT en 2011, le Gabon a mis en place un Comité Technique de Coordination (CTC) organisé en 3 collèges représentant l'Administration, le secteur privé et la société civile. Ce Comité a pour mission d'assurer l'élaboration des outils suscités (en l'occurrence la ou les grille (s) de légalité ; le système de traçabilité).

Pour Françoise Van De Ven, Délégué général de l'Union des Forestiers Industriels du Gabon et Aménagistes, « la gestion durable des forêts, c'est une affaire de nous tous. L'idée est que la démarche ne soit pas vue comme une police qui n'a que fonction de dénonciation. C'est juste qu'il faudra aller la partie dénonciation sur les problèmes sont adressés et trouvent des solutions ».

Fort de son rôle en matière de gestion durable des ressources naturelles à l'échelle mondiale, le WWF Gabon contribue à la réalisation de la vision stratégique du gouvernement en matière de gestion durable des ressources forestières au Gabon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.