Angola: La ministre des Finances présente le programme de privatisation des entreprises d'État à Davos

Davos — La ministre angolaise des finances, Vera Daves de Sousa, a présenté mardi, à Davos, en Suisse, le programme de privatisation de 195 entreprises d'État aux investisseurs internationaux lors du Forum économique mondial.

Lors de sa participation à la 50è édition du Forum mondial, Vera Daves de Sousa, a indiqué le rôle du secteur privé dans la promotion du Programme de privatisation, soulignant en même temps que la volonté économique du Gouvernement passait avant toutes raisons financières.

Au cours d'une réunion organisée par un conglomérat financier international DowJones/ Wall Street Journal, la ministre a exprimé la préoccupation de l'Exécutif angolais, en terme de transformation du paradigme actuel du pétrole et l'attention dans d'autres secteurs à forte potentialité.

Ayant par la suite présenté le nouvel agenda économique du Gouvernement angolais, la dirigeante a notifié que les structures étatiques s'employaient à réduire, dans ce sens, la bureaucratie et toutes formes de barrières, afin de parvenir à l'amélioration de l'environnement des affaires.

Cette occasion lui a donc permis à lancer une invitation aux investisseurs dans les domaines de l'agro-industriel, du tourisme, de services financiers et de l'industrialisation.

Les mesures en cours dans le cadre de renforcement des services de contrôle, les défis en matière des politiques macro-économiques, sont d'autres questions abordées par la gouvernante à Davos.

Dans le domaine fiscal, Vera Daves de Sousa a signalé l'introduction de la taxe sur la valeur ajoutée (IVA, sigle en portugais), une politique qui vise à augmenter les recettes fiscales non pétrolières et d'autres liées à la réduction des dépenses publiques.

Elle a dans cette perspective, mis en évidence les nouveaux mécanismes de contrats publics.

"Nous annonçons", une nouvelle ère de transparence et de plus grande disponibilité des informations par des organismes liés au secteur financier, a indiqué la ministre des Finances.

Outre d'autres politiques mises en œuvre par le Gouvernement, elle a également mis en exergue la pertinence du pouvoir judiciaire et des organes d'inspection dans la lutte contre la corruption en Angola.

Après les séances plénières du Forum, la ministre participera également à une table ronde sur "La gouvernance de la monnaie numérique, l'avenir des marchés financiers, face aux défis de l'Afrique".

Son agenda prévoit aussi, des réunions bilatérales avec VTB Capital, Norfund, la Fondation Bill et Melinda Gates, le conseiller économique de la Chancellerie allemande ainsi que ses homologues de la Suisse et du Nigéria.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.