Afrique Centrale: Cémac - Tahir Hamid Nguilin missionné pour mobiliser des fonds

Le ministre tchadien des Finances et du Budget, Tahir Hamid Nguilin, président en exercice du comité ministériel de l'Union monétaire de l'Afrique centrale, était à la tête d'une délégation qui a eu des séances de travail successivement en France, en Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis.

À paris, Tahir Hamid Nguilin s'est entretenu avec le directeur général de l'Agence française de développement, à Jeddah avec le président de la Banque islamique de développement, et à Dubaï, avec le président du groupe The Private Office du Sheikh Ahmed Dalmook Al Maktoum ainsi que le PDG de Millenium Finance Corporation et Dubai Port World.

Cette mission était conforme aux recommandations du sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac) tenu à Yaoundé en novembre 2019 qui avait approuvé douze projets intégrateurs prioritaires.

Les projets concernent la construction du Corridor Brazzaville-Ouesso-Bangui-Ndjamena (Congo/RCA/Tchad), la construction de la route Mbaikoro-Bendja-Bekoninga frontière RCA (Tchad/RCA), l'interconnexion des réseaux électriques (Cameroun-Tchad) et l'interconnexion de tous les pays de la Cémac par fibre optique. Les chefs d'Etat ont prescrit au comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières de la Cémac de mobiliser auprès des partenaires techniques et financiers les ressources nécessaires à la réalisation de ces projets.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.