Ile Maurice: #LuandaLeaks - Maurice va collaborer

Femme d'affaires angolaise Isabel Dos Santos

«Maurice fait partie d'une liste de 42 pays cités dans cette affaire (NdlR : l'enquête #LuandaLeaks). Il y a une enquête en cours. Nous allons collaborer pleinement», a déclaré, mardi 21 janvier, le ministre des Services financiers.

Il commentait l'enquête qui a mis à nu les transferts de fonds de la fille de l'ancien président angolais, Isabel Dos Santos, au sein de plusieurs centres financiers, dont celui de Maurice.

Mahen Seeruttun a choisi de réagir avec calme et gravité, contrairement aux réactions gouvernementales dans le sillage de la publication des Mauritius Leaks. Rappelons que l'express avait été accusé d'agir de manière «antipatriotique» pour avoir travaillé de concert avec le réseau de journalistes d'investigation, regroupés au sein de l'International Consortium of Investigative Journalists.

L'offshore mauricien suit, non sans inquiétude, le développement de cette enquête aux ramifications infinies. À l'international, des têtes pourraient tomber au sein de PwC...

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.