Angola: Nécessité de distinguer le Plan intégré de la lutte contre la pauvreté du « PIIM »

Mbanza Kongo (Angola) — La ministre de l'Action sociale a attiré mardi l'attention des administrateurs municipaux de la province de Zaire sur la nécessité d'éviter la mauvaise gestion dans la mise en œuvre du Plan intégré de développement de la lutte contre la pauvreté et du Programme intégré d'intervention dans les municipalités (PIIM).

S'exprimant dans une réunion d'évaluation du Plan de combat à la pauvreté, Faustina Inglês a exhorté les responsables à identifier tous les projets exécutés dans le cadre dudit plan et du PIIM, tous deux conçus par le gouvernement.

Selon elle, en fonction des dates l'on peut identifier, avec beaucoup de facilité, si un projet quelconque s'inscrit dans le programme de combat contre la pauvreté, en vigueur depuis 2017, ou dans le programme intégré d'intervention dans les municipalités (PIIM) lancé en 2019.

« Vous devez envisager le début et la clôture des travaux, en fonction de la date qui a été approuvée par le budget général de l'Etat ou par le PIIM », a-t-elle ajouté à Mbanza Kongo, chef-lieu de la province de Zaïre (nord).

Soulignant la nécessité de prêter une attention particulière aux familles vulnérables et aux ex-soldats dans les actions d'inclusion productive des municipalités, elle a dit que quelques municipalités du pays se distinguaient dans la mise en œuvre du programme de combat contre la pauvreté.

La réunion d'évaluation desdits plans s'est déroulée en présence du gouverneur de Zaïre, Pedro Makita et d'autres entités locales.

Faustina Inglês, qui est également ministre de la famille et promotion de la femme, effectue depuis dimanche une visite de trois jours dans la province de Zaïre.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.