Afrique: Imane Ayissi et l'Afrique au sommet de la mode

22 Janvier 2020

Pour la première fois dans l'histoire de la semaine de la haute couture, qui se tient en ce moment à Paris, un styliste subsaharien est au programme. Imane Ayissi, Camerounais, présente sa collection ce jeudi 23 janvier.

C'est donc une grande première et une très bonne nouvelle ! Pour la première fois dans l'histoire de la semaine de la haute couture, qui se déroule en ce mois de janvier dans la capitale française, un styliste subsaharien va présenter des vêtements. Cet homme c'est Imane Ayissi. Camerounais, il sera sur le devant de la scène ce jeudi 23 janvier, parmi ceux qu'on considère souvent comme les plus grand couturiers du monde.

Avant ce défilé, dans son atelier à Paris, l'homme de 58 ans confie ses émotions. "Je suis très ému, très content, très fier, très honoré. C'est la première fois que l'Afrique subsaharienne est présente", insiste-t-il. "Il faut le célébrer ! Il était temps que ça arrive dans la grand-messe de la mode. C'est l'histoire qui s'écrit là, une nouvelle page avec les Africains."

Une mère Miss Cameroun

Une histoire que l'artiste aux multiples talents a débuté au Cameroun, il y a bien longtemps, en confectionnant des robes pour sa mère, Miss Cameroun, dans les années 60. Il sera ensuite danseur pour le Ballet national du Cameroun ou aux côtés du chanteur français Yannick Noah.

Aujourd'hui, avec ses collections, il est un peu ambassadeur du continent. Ici, ce sont des croquis de différents vêtements d'une collection pour le cinquantième anniversaire des indépendances qui sont sur la table. "Les robes trapèzes rappellent les années 60", explique-t-il. "Il y a des motifs, de l'argent, du pouvoir. Et là on a le masque, la culture ... Et là les plantes, les feuilles, c'est l'environnement."

Et n'allez pas dire à Imane Ayissi que la mode africaine se résume à des grands motifs, des couleurs vives et au wax ! "C'est une bêtise ! C'est comme si vous disiez que la mode française ou allemande, c'est le noir ! Je dis non ! Ce sont les colons qui l'ont apporté", explique-t-il. Il insiste lui pour montrer des vêtements variés, par les couleurs ou les matériaux. Des Tie and dye du Cameroun, des pagnes du Ghana ou de Côte d'Ivoire ou encore des vêtements en Obom, ce tissu à base de fibres d'écorces.

Et Imane Ayissi réserve des surprises pour ce jeudi.... "Je n'ai pas tout dévoilé encore ... Mais j'adore les choses un peu mystiques, un peu sorcières sur les bords. Et un peu de grigris ça ne fait pas mal !", plainsante-t-il. Sa collection est d'ailleurs baptisée "Akouma", "richesse". Comme celle qu'il devrait à coup sûr apporter sur les podiums de la mode.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.