Guinée: Oumar Sadio Baldé - « L'UFR a été créée chez moi... »

22 Janvier 2020

A date bien de personnes s'interrogent sur la naissance du parti UFR que pilote depuis plusieurs années, l'ancien premier ministre Sydia Touré et bien ce secret n'en est plus un depuis que notre rédaction a rencontré Mr Oumar Sadio Baldé, l'un des membres fondateurs qui nous a aidé à remonter la pente du temps en plaçant chaque pièce où elle doit être dans la reconstitution du puzzle.

« En 90, on commençait à parler de partis, personnellement, je faisais la navette entre ici et la France, j'ai demandé à Zoumanigui que j'ai rencontré et qui est aujourd'hui l'un des vices présidents de l'UFR qu'on à qu'à créer un parti notamment en 1991 et je me suis dit on va créer un parti qui va sortir du schéma politique parce qu'on voyait que même nos amis avec qui nous travaillions , Siradio Diallo s'adossait sur le Fouta, Alpha Condé qui n'était pas très connu à cette époque hors du milieu estudiantin est parti se rabattre sur la haute Guinée, nous avons voulu créer un parti transversal.

Je lui dis, quoi de plus facile ? Parce que les différents éléments partis en formation étaient de toutes les régions, c'est comme ça qu'on a créé l'UFR en Mai 92 chez moi à Simbayah.

Il avait la famille Nabé de Benco, Zoumanigui, moi-même, Keita Kefimba, il avit toute une panoplie de guinéens... »

Si la question de la création trouve réponse dans ses propos du sieur Baldé, la question de la mise en avant de Sidya Touré et l'effacement "sacrificiel" de tous les fondateurs méritait autant de clarté aussi :

« Les moyens n'ont pas suivi... On a vu Sidya aussi à l'œuvre, on a vu entre 96 et 99 l'espoir qu'il a donné aux guinéens pour avoir gérer la primature, on s'est dit que ce monsieur peut nous porter le plus loin possible.

Lorsque vous venez dans les partis par conviction, il ne s'agit pas d'avoir un égo, si quelqu'un peut mieux faire que vous laissez le passer... »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.