Congo-Kinshasa: Semer le doute

En prélude des élections de 2023, les états-majors politiques - principalement le FCC - sont en train de s'épier. On se tire à boulets rouges et on fomente des coups bas dans le seul but de noyer l'adversaire. De sorte que les travaux du programme de 100 jours du chef de l'État sont bloqués pour des raisons que l'opinion publique ignore.

Pourtant, depuis son accession au pouvoir, Félix Tshisekedi place les chances de son côté, en essayant de convaincre les partenaires traditionnels que la RDC est redevenue un pays fréquentable. Ses multiples voyages à travers le monde présagent son succès et celui du CACH, sa plateforme. Mais cela ne plaît pas au FCC qui n'a pas intérêt à voir l'actuel chef de l'État engranger des points.

Du coup, une crise couve déjà sous la cendre. Elle se ressent par des excès de zèle et de langage des membres de la coalition. Tout cela rentre dans la stratégie du FCC de vouloir bloquer le succès promis par les voyages du président Tshisekedi. Or, un tel climat de méfiance mutuelle au sein d'une coalition n'augure pas de lendemains meilleurs dans l'accord qui lie CACH à son allié FCC.

Pour le FCC, la motivation est claire : mettre les bâtons dans les roues du CACH afin d'empêcher la machine d'avancer. Ceux qui le font sont animés par une volonté manifeste de décourager les investisseurs, en faisant prévaloir un ciel nuageux, hostile au climat des affaires.

Pour tout dire, l'objectif poursuivi par le FCC, c'est de faire échouer les actions du chef de l'État, en décourageant les investisseurs étrangers. C'est juste une machination pour semer le doute auprès des étrangers et de l'opinion nationale.

Or, faire échouer Tshisekedi, c'est faire échouer le Congo et le peuple avec lui. Il faudra que cela s'arrête et que les uns et les autres regardent dans la même direction.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.