Cote d'Ivoire: Touré Al Moustapha - "Nous ne voulons plus mourir pour vous"

Le dimanche 19 janvier 2020, a eu lieu à la mairie d'Abidjan-Abobo, le lancement officiel du mouvement « Zéro victime-Élection 2020 » en présence de Koné Siaka, 3ème adjoint, représentant le maire de la commune Hamed Bakayoko, ministre d'Etat, ministre de la Défense par ailleurs parrain de l'évènement.

Touré Al Moustapha, président de « Zéro victime-Élection 2020 », a indiqué que c'est un mouvement apolitique de sensibilisation et de prise de conscience pour une élection apaisée en octobre 2020.

« Il est temps que la jeunesse prenne ses responsabilités. C'est un mouvement où les jeunes vont dire aux politiciens "nous ne voulons plus être des cobayes", "nous ne voulons plus mourir pour vous".

Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire est un pays émergent. Nous n'allons pas laisser qui que ce soit, personne détruire notre beau pays. Et nous aspirons à une nouvelle vision politique de stabilité et de paix », affirme le président Al Moustapha.

À l'en croire ce mouvement a été créé « pour épouser la vision du président de la République Alassane Ouattara ». Touré Al Moustapha a conseillé aux politiques d'utiliser la voie des urnes pour être élu au détriment de la violence, car, dit-il, la population a trop souffert.

Au nom du ministre d'État Hamed Bakayoko, parrain de la cérémonie, Koné Siaka, 3ème adjoint au maire, a salué cette initiative. « Le moment est arrivé aujourd'hui en 2020, de faire en sorte que nous puissions faire des élections apaisées avec zéro victime, sans violence », a-t-il dit.

Il a invité les jeunes à porter le message dans leurs quartiers respectifs afin de concrétiser cette vision. Le mouvement « Zéro victime-Élection 2020 » compte sillonner les différentes communes et villes du pays pour sensibiliser la population à la paix.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.