Ile Maurice: Le retour de Pravind Jugnauth devrait faire avancer nominations et calendrier parlementaire

Cela fait plus de deux mois et demi que le nouveau gouvernement est en place. Hormis quelques nominations comme celles du président et du vice-président de la République, quatre ambassadeurs et quelques présidences, une douzaine des candidats battus, ou qui n'avaient pas pu obtenir de tickets pour les élections du 7 novembre, attendent leur part du gâteau.

Ces personnes attendent le retour, ce matin, du Premier ministre, et surtout la lecture du discours-programme pour connaître leur sort. Comme il a été décidé que toute nomination faite par les ministres devrait, au préalable, obtenir l'aval de Pravind Jugnauth, des agents de plusieurs ministres sont également dans l'expectative.La dernière nomination qui a eu lieu concerne Ashit Gungah, ministre battu et un des dirigeants du MSM. Il a été nommé Chief Executive Officer (CEO) du National Productivity and Competiveness Council (NPCC).Parmi les candidats battus, il y a Clive Auffray, qui a démissionné de son poste de CEO de la National Empowerment Foundation (NEF), Jairajsingh Luchoo, ex-consultant en cardiologie du ministère de la Santé, Gilles L'Entêté, ancien directeur de la National Housing Development Corporation (NHDC).

Changements dans les chancelleries

Vikash Peerun et Toolsiraj Benydin candidats malheureux respectivement à Belle-Rose-Quatre-Bornes et Beau-Bassin-Petite-Rivière attendent également une nomination. Alain Wong et Raj Rampertab, qui n'ont pas obtenu d'investiture sont annoncés comme ambassadeurs.Concernant les chancelleries, des changements sont attendus. On parle du retour de Chandan Jankee au pays pour occuper un poste à la Banque de Maurice. Ainsi Christelle Sohun, proche d'Ivan Collendavelloo, pourrait être la prochaine ambassadrice à Berlin, Allemagne, après un passage au pays des kangourous.D'autres qui ont fait campagne en faveur de l'Alliance Morisien, comme Sangeet Fowdar, Sandhya Boygah, Alain Aliphon, Ravi Yerrigadoo et Raffick Sorefan s'attendent aussi à être nommés à des postes de responsabilité.Par contre, il y a peu de chance de nomination pour deux anciens ministres, à savoir Anil Gayan et Etienne Sinatambou qui n'ont pas scoré de points positifs dans l'opinion.

Discours-programme : le Premier ministre préside une réunion de la majorité

«Back to parliamentary business» pour le Premier ministre. De retour au pays depuis ce mercredi 22 janvier matin, après sa mission à Londres, dans le cadre du sommet Royaume-Uni-Afrique, Pravind Jugnauth présidera une réunion avec les parlementaires de la majorité à 14 heures au bâtiment du Trésor demain, jeudi 23 janvier.Lors de cette réunion, il est prévu que le chef du gouvernement communique le calendrier parlementaire à l'issue de la présentation du discours-programme par le président de la République, Pradeep Roopun, à 16 heures, ce vendredi. Soit, le coup d'envoi des débats qui s'en suivront.

«Rien n'a été arrêté jusqu'ici. Tout se décidera demain», réplique la Chief Whip Naveena Ramyad que nous avons interrogée par rapport à la liste des orateurs du gouvernement qui prendront la parole à l'heure des débats.Même son de cloche du côté de l'opposition qui, rappelons- le, boycottera la présentation du discours-programme ce vendredi, mais répondra présent aux débats. Son whip Shakeel Mohamed affirme qu'il n'a pas encore eu de communication avec Rajesh Bhagwan du Mouvement militant mauricien et Patrice Armance du Parti Mauricien social-démocrate au sujet des orateurs des rangs de l'opposition. «Ce sera fait d'ici la fin de la semaine et je liaiserai à ce moment-là avec la Chief Whip», fait valoir Shakeel Mohamed.D'ici là, il nous revient que Reza Uteem, le responsable du dossier économique du MMM, devrait ouvrir le bal chez les orateurs mauves. Une première discussion à ce sujet a eu lieu au sein du MMM, lundi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.