Guinée: Emprisonnement des syndicalistes du SLEG - Abdoulaye Sow de l'USTG fait confiance à la justice

23 Janvier 2020

L'Union Syndicale des travailleurs de Guinée(USTG), a tenue une réunion, ce mercredi 22 janvier 2020, à son sièg, situé au centre administratif des affaires, dans la presqu'île de Kaloum.

Objectif planer sur la grève du SLECG et l'arrestation des syndicalistes qui sont actuellement en prison. Mais une surprise de désolation a été constaté dans le discours et dans le ton du secrétaire général Abdoulaye Sow, de l'USTG. Pour tant il avait annoncé le déclenchement d'une grève de solidité pour leur camarade à partir du mardi 21 janvier dernier .

S'expriment sur le renvoie du verdict par le tribunal de première instance de Mafanco, le premier responsable version Abdoulaye Sow, a fait savoir qu'il fait confiance à la justice guinéenne dans ce dossier des hommes de la craie ,dont le verdict est prévu ce jeudi 23 Javier 2020.

On espère que demain le droit Sera dit.Car, c'est ce que nous demandons dans cette affaire d'emprisonnement de nos camades , martel Abdoulaye Sow.

<< Le bureau national de l'USTG et de toutes ses composantes ont décidé que si nos camarades ne sont pas libérés, qu'ils s'abstiennent de venir au travail, le vendredi 24 janvier. Nous leur demandons de rester à la maison>>, a fait savoir le premier responsable de l'USTG.

A cette même occasion, il a estimé que l'USTG usera tout les moyens légaux pour une sortie heureuse de cette crise à travers un dialogue sincère et responsable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.