Cote d'Ivoire: Gouvernance des entreprises - Des patrons renforcent leurs capacités

22 Janvier 2020

Dans le quartier de Marcory, une vingtaine de patrons d'entreprises publiques et privées prennent part, depuis le mercredi 22 janvier 2020, au module I de la deuxième édition du programme de Certificat des administrateurs de sociétés (Cas) Uemoa. Thème de cette rencontre de trois jours : « Gouvernance d'entreprise, rôles et responsabilité des mandataires sociaux ».

Ce programme, le tout premier du genre en Afrique de l'Ouest, dont le lancement officiel a été fait le 29 janvier 2019 à Abidjan, est l'aboutissement d'un processus qui a duré six mois. C'est une initiative de l'Institut national des administrateurs de Côte d'Ivoire (Inad-CI) en collaboration avec l'Institut marocain des administrateurs (Ima).

Fondements et enjeux de la gouvernance d'entreprise, rôle et responsabilités des administrateurs, structure du conseil et des comités, éthique et la déontologie du point de vue de l'administrateur, sont les principales communications qui seront faites durant ces 72 heures de rencontre.

« Quand il n'y a pas de règles, chacun fait ce qu'il veut. Personne ne peut échapper à la gouvernance aujourd'hui », a rappelé, à l'ouverture des travaux, Dr Traoré Bakari, avocat, vice-président de l'Inad-CI et coordonnateur du module de formation.

« L'objectif de ce certificat, conforme à la mission première de votre institut, à savoir la professionnalisation du métier d'administrateur, vise à constituer un vivier d'administrateurs de sociétés davantage compétents performants, efficaces, loyaux, intègres... dans un environnement de plus en plus concurrentiel avec ses contraintes de responsabilités sociétales en entreprise », a ajouté, pour sa part, Viviane Zunon Kipré, présidente de l'Inad-CI.

Ce programme de formation initié par l'Inad-CI s'inscrit dans la dynamique de promotion des bonnes pratiques de gouvernance dans les entreprises.

A cet effet, l'Institut a pu bénéficier d'une importante décision émanant de l'État ivoirien ; à savoir la mise en œuvre effective du programme de Certification des administrateurs des sociétés publiques (Casp).

Le 3 mars 2019, le Conseil des ministres a adopté une communication relative à la mise sur pied de ce programme de certification obligatoire pour tout administrateur concerné. Il est inspiré des meilleures pratiques africaines et européennes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.