Cameroun: Erise Mary Ndinga veut donner un toit aux filles-meres sans abris

23 Janvier 2020

Elle a réuni la presse ce lundi pour expliquer le bien fondé de son action en faveur de cette catégorie de personne.

De plus en plus de jeunes Camerounais manquent d' un abris véritable. La catégorie la plus exposée dans ce cas de figure est celle des filles - mères. C'est donc pour atténuer ce phénomène de plus en plus grandissant que le Dr Erise Mary Ndinga à travers sa fondation organise une soirée de levée de fonds.

Il faut dire que depuis dix ans déjà, la fondation Emmi's Empire vient en aide aux personnes défavorisées en finançant dans les limites de ses possibilités leurs projets. Mais pour cette fois-ci, la présidente veut franchir un nouveau cap en se lançant dans la construction d' un centre pour accueillir les jeunes filles-meres.

Pour y arriver, celle qui est également chef d'entreprise prévoit d'organiser une grande soirée glamour de récolte de fonds ce 26 janvier 2020 au St john's plazza. Au cours de la conférence de presse de ce lundi, elle a expliqué les contours de cet événement historique aux hommes et femmes de médias de la capitale économique. «nous attendons que les gens viennent massivement soutenir les notre fondation. Nous avons donc besoin du soutien et de l'apport de tous pour construire une maison pour les enfants sans abris et surtout les jeunes mères. J'insiste sur les jeunes mères parce que si on donne une bonne éducation à une jeune fille, on assure l'avenir de demain car elle éduquera bien ses enfants», affirme le Dr Erise Mary aux journalistes.

Elle a aussi tenu a préciser que les fonds récoltés lors de cette soirée serviront à construire une grande maison pour les filles-meres abandonnées et pour les enfants de la rue. Cette maison servira donc de toit pour ces personnes vulnérables parce qu'une jeune fille mère abandonnée court le risque d'avoir plusieurs autres grossesses, sans aucun moyen de subvenir à leurs besoins. La Fondation Emmi's Empire ne souhaite plus avoir à apporter des paquets aux enfants et les laisser dans la rue.

Ce serait inefficace comme méthode , et ça ne les aiderait pas. Avec la maison, on pourra facilement suivre les enfants, et ce, de manière pérenne. Ils iront à l'école, ils auront des formations

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.