Afrique: ONU - La situation financière stabilisée

En grave crise de trésorerie fin 2019, l'organisation a vu sa situation s'assainir malgré le fait qu'un record d'arriérés dus par des Etats membres est encore loin d'être réglé, a-t-on appris.

« A la fin de l'année dernière, les arriérés ont atteint le record de 711 millions de dollars », a expliqué le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, lors d'une réunion informelle, le 22 janvier, avec les pays membres qui l'interrogeaient sur le maintien des mesures d'austérité décidées fin 2019 pour payer les salaires.

Sans citer les Etats mauvais payeurs, le chef de l'ONU a indiqué qu'il était encore « possible » de récupérer une partie de cette somme avec des « paiements tardifs qui pourraient intervenir », même si de nouveaux problèmes peuvent surgir en 2020. « Nous allons étudier la suppression de plusieurs mesures d'austérité », a-t-il promis.

Début janvier, l'ONU avait annoncé la suspension de leur droit de vote à l'Assemblée générale pour sept pays en raison d'une dette excessive. Les pays qui doivent à l'ONU sont le Venezuela (plus de 21 millions de dollars), la Centrafrique, la Gambie, Lesotho, Suriname, Tonga et Yémen.

Parmi les mesures d'austérité qui vont être prises, figurent celles ayant conduit l'ONU dans ses différentes implantations à geler des embauches, supprimer l'impression de documents, réduire les voyages, les réceptions, la durée des réunions, et retarder le paiement de ses fournisseurs ou raccourcir le temps d'ouverture de ses bars.

Selon Antonio Guterres, des résultats positifs se font déjà voir. « Nous avons fini l'année avec un déficit de trésorerie de 320 millions de dollars. Grâce aux mesures d'austérité, l'ONU a évité un désastre complet », s'en est-il félicité. Et parlant du budget de fonctionnement de 2020 estimé à environ 3 milliards de dollars, il a déclaré : « Nous avons reçu en janvier jusqu'à présent 406 millions. Les débuts d'année sont toujours meilleurs pour la trésorerie mais si nous n'arrivons pas à résoudre les problèmes de manière plus définitive, nous risquons de nouveaux problèmes au cours de l'année ».

Quant au budget des opérations de maintien de la paix de l'ONU d'environ 6 milliards de dollars chaque année, - séparé du budget de fonctionnement -, il est en meilleure posture, a dit le secrétaire général. « Il est en déficit de 74,8 millions de dollars », a-t-il précisé

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.