Madagascar: Volontaire japonais - Yuya TAKEMURA au chevet des enfants de Betafo

Depuis 2002, ce sont 189 volontaires japonais qui viennent en mission à Madagascar pour aider au développement social et économique. A Betafo, dans la région de Vakinankaratra, un jeune homme de 28 ans, du nom de Yuya TAKEMURA, œuvre dans le domaine de l'éducation.

C'est à l'école primaire publique de Soamiafara, dans la circonscription scolaire de Betafo, que nous l'avons rencontré lui et les élèves dont il s'occupe depuis deux ans, hier matin. Lors de notre visite, ils étaient en pleine séance de sensibilisation sur le lavage des mains. Avec l'aide des maîtresses et maîtres de cette école, le jeune homme apprenait aux enfants la bonne méthode pour bien se laver les mains. Mais ce n'est pas tout, Yuya TAKEMURA a aussi élaboré le Tippy-Tap- système, utilisant des bouteilles en plastique pour pallier l'absence de point d'eau au sein de l'établissement. Puis, il a également transmis aux enfants de l'EPP une technique de lavage des mains avec des cendres, utilisée principalement après être allé aux toilettes. Selon Yuya TAKEMURA : « se laver les mains doit devenir une habitude puisque cela permet de prévenir les maladies comme la diarrhée, qui est une des causes de la mortalité infantile dans le monde et à Madagascar ».

Actions au CLAC. Mais outre ses activités au sein de l'EPP de Soamiafara, le jeune garçon donne des cours de japonais aux enfants de Betafo, au Centre de lecture et d'animation culturelle (CLAC) de Betafo. D'ailleurs, les jeunes de cette commune ont obtenu le premier prix lors d'un concours porté sur la connaissance de la langue japonaise, dans la région de Vakinankaratra l'année dernière. Il est également à l'origine du rangement de la bibliothèque selon la célèbre méthode japonaise du 5S-KAIZEN. « Aujourd'hui, les membres de la bibliothèque arrivent à repérer facilement les documents qu'ils cherchent et les rangent après utilisation grâce à l'enseignement de Yuya TAKEMURA », a raconté Raheliarisoa Jeannette, animatrice au CLAC. Quant à Yuya TAKEMURA, il nous a fait part de l'importance de la lecture pour le développement des enfants. « Lire permet d'acquérir des connaissances, de se cultiver, d'enrichir le vocabulaire pour, au final, avoir l'esprit vif », a-t-il expliqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.