Tunisie: Etat d'avancement des campagnes agricoles - La Tunisie commence à réaliser son autosuffisance

23 Janvier 2020

Une séance de travail a été tenue, jeudi 16 janvier, sous la présidence de M. Samir Taïeb, ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, et ce, pour examiner l'état d'avancement des campagnes agricoles, en présence d'un nombre de directeurs généraux. Au cours de cette réunion, un exposé détaillé a été présenté au sujet de la campagne des Grandes cultures 2019/2020, suivi d'un débat sur les problématiques posées.

Le ministre a indiqué, à cette occasion, qu'une superficie de 1,16 million d'hectares a été semée de blé, soit 78% des superficies programmées contre 1,2 million d'hectares au cours de la campagne précédente. La superficie des céréales irriguées a atteint, quant à elle, près de 68 mille hectares, ce qui correspond à peu près à la superficie de la précédente campagne. S'agissant du secteur de l'huile d'olive, le ministre a relevé que durant la campagne actuelle, il a été possible d'ouvrir près de 1.025 huileries d'une capacité totale de 35 mille tonnes. L'opération de commercialisation des olives au marché de Gremda a atteint près de 7.840 tonnes dont les prix oscillent entre 0.8 et 0.97 dinar le kilogramme. Le prix le plus pratiqué varie, cependant, entre 0.8 et 0.58 dinar. L'orateur a ajouté que la moyenne des prix des olives est située entre 0.5 et 1.3 dinar le kg contre 0.6 et 1.8 dinar à la même période de la campagne précédente.

Pour ce qui est de l'exportation de l'huile d'olive, M. Taïeb a souligné que les quantités vendues se sont élevées à la fin du mois de décembre 2020 à près de 36.6 mille tonnes dont 14.6 mille tonnes sur le quota, pour un montant total estimé à 267 millions de dinars et une moyenne de prix de 7.2 dinars le kg au lieu de 33,4 mille tonnes, d'une valeur totale de 292 MD et une moyenne de prix de 8,75 dinars le kg, au cours de la campagne précédente. Le léger recul de la valeur est dû à la baisse du prix de l'huile d'olive sur le marché international. A noter que les ventes de l'huile d'olive extra vierge emboîtée pour le citoyen tunisien dans les centres de l'Office national de l'huile a été de 5,600 dinars le litre. Au 15 janvier 2020, les ventes ont été de 154 mille litres au profit de 5.723 bénéficiaires.

Les dattes en abondance

L'opération de vente a démarré le 20 décembre 2019 au sein des centres régionaux de l'office à Tunis, Sousse, Kairouan, Sfax et Zarzis. Quant au secteur des dattes, le ministre a indiqué que la campagne 2019/2020 est estimée à 340 mille tonnes contre 288 mille tonnes au cours de la précédente campagne soit une évolution de 18% dont 271 mille tonnes de « Deglet Nour » contre 229 mille tonnes une année auparavant, soit +20%. Le programme de couverture des régimes de dattes par les moustiquaires a permis de couvrir 14.587 millions de régimes et 7.581 millions par des couvertures en plastique. Au 9 janvier 2020, les exportations de dattes ont concerné près de 39 mille tonnes d'une valeur de 280.4 MD contre 36.2 mille tonnes d'une valeur de 258 MD au cours de la précédente campagne, soit une hausse de 8% en quantité et 13% en valeur.

Par ailleurs, les indicateurs du secteur du lait montrent une amélioration de la production qui a atteint près de 1.350 millions de litres contre 1.310 millions de litres, une année plus tôt. Les quantités de lait stérilisé stockées dans les centrales laitières ont atteint, 22.4 millions de litres à la fin du mois de novembre 2019 contre 12.5 millions de litres à la même période de la précédente campagne. Une amélioration des quantités réceptionnées par les centrales laitières de 6.4% a été enregistrée, soit 50.2 millions de litres à la fin du mois de novembre 2019 contre 48.9 millions de litres à la même période de 2018.

Egalement, des évolutions de 7 et 8% ont été enregistrées respectivement au niveau de la production et de la commercialisation du lait stérilisé à la même période de 2018. Enfin, la production du secteur des volailles en 2019 a atteint près de 137.7 mille tonnes, soit une évolution de 7.48% par rapport à 2018. La production de la dinde en 2019 a été, quant à elle, de près de 71.48 mille tonnes, soit une hausse de 0.95% par rapport à l'année précédente. La production d'œufs, l'année dernière, s'est établie à près de 1.825 milliard contre 1.80 milliard en 2018, ce qui représente une évolution de 0.7%.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.