Togo: António Guterres envoie son émissaire à Lomé

23 Janvier 2020

Comme avant chaque élection majeure dans un pays d'Afrique de l'Ouest, le secrétaire général des Nations Unies dépêche sur place son représentant pour aller à un scrutin libre, transparent et sans violences.

Jeudi à Lomé, Mohammed Ibn Chambas a appelé les acteurs politiques de à privilégier le dialogue, la concertation et à promouvoir la non violence à l'approche de la présidentielle du 22 février.

L'ONU souligne que le gouvernement a une grande responsabilité pour un processus apaisé.

'J'en appelle au gouvernement pour qu'il poursuive ses efforts en vue de consolider la confiance entre les acteurs politiques et promouvoir un environnement qui renforce la jouissance de toutes les formes de libertés indispensables à la tenue des élections libres, crédibles et apaisées', a déclaré le représentant spécial du SG des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest.

Payadowa Boukpessi, le ministre de l'Administration territoriale, a indiqué qu'il mettait tout en œuvre pour parvenir à n scrutin irréprochable.

Dans cette région du monde, les élections sont souvent le théâtre d'affrontements violents et de provocations.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.