Congo-Kinshasa: IFASIC - La reprise des cours conditionnée par l'identification des étudiants

A l'Institut facultaire des Sciences de l'information et de la communication (Ifasic), le violon ne s'accorde pas entre les professeurs et les étudiants. Cela s'explique par l'augmentation des frais académiques par rapport à l'année passée. Cela a occasionné la suspension des activités académiques après la réunion d'urgence tenue depuis lundi.

L'association des professeurs de l'Institut facultaire des Sciences de l'information et de la communication (Ifasic) réunie mercredi 22 janvier condamne avec « la dernière énergie » le comportement indigne affiché par certains étudiants lundi 20 janvier lors de la protestation dans l'enceinte de l'institut contre la majoration des frais académiques.

Bon nombre d'étudiants s'était violemment pris au recteur, le professeur Rigobert Mukeni en lançant des projectiles en sa direction au moment où il était devant son bureau pour s'adresser aux manifestants. Vu la gravité de ce comportement qu'ils jugent ignoble, les professeurs cet institut conditionnent la reprise des cours par certaines garanties dont l'identification des étudiants régulièrement inscrits et le pardon pour cet acte qu'ils qualifient « d'inciviques ».

« En fait, la reprise des cours est conditionnée par la sécurité du site et de l'ensemble du personnel, l'identification des étudiants régulièrement inscrits et ayant le droit d'assister aux cours et la demande publique du pardon des étudiants à travers leur coordination pour le préjudice moral et psychologique subi par la communauté universitaire de l'Ifasic », disent-ils dans leur déclaration de ce mercredi 20 janvier.

D'après les étudiants, cette mesure suspendant les cours est jugée non fondée, dans la mesure l'Université n'a pas pu expliquer les raisons qui ont fait que les frais académiques soient augmentés brusquement. « C'est une mesure non fondée. Il n'y avait pas d'arguments. Nous voulons des explications claires même si ils conditionnent les cours à l'identification des étudiants », a expliqué une étudiante qui a requis l'anonymat.

La situation de lundi a occasionné la suspension des activités académiques après la réunion d'urgence de lundi. Au total 6 étudiants ont été exclus définitivement de l'Ifasic pour avoir initié le mouvement que l'Ifasic qualifie « d'insurrectionnel » en interrompant les cours.

A rappeler que les étudiants n'avaient pas digéré l'augmentation à hauteur de plus de 100.000 FC des frais académiques par rapport à l'année passée. Le montant fixé s'élève à 580.000 FC pour les classes de recrutement (G1 et L1) et 510.000 FC pour les classes montantes (G2, G3 et L2).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.