Congo-Kinshasa: La jeunesse de l'UDPS recadre le FCC

La tension entre le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement (CACH) ne fait que monter de cran. Et pour cause, la déclaration du chef de l'État Félix Tshisekedi, depuis Londres (Grande-Bretagne), sur une éventuelle dissolution de l'Assemblée nationale ont été mal digérés par certains caciques du Front commun pour le Congo (FCC). En réaction, la jeunesse de l'UDPS est montée au créneau ce jeudi 23 janvier, pour condamner les propos tenus par le speaker de l'Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, contre le président de la République.

En réaction aux propos tenus par la présidente de l'Assemblée nationale contre le chef de l'État, le secrétaire exécutif de la jeunesse de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Ted Beleshayi, appelle les membres du Front commun pour le Congo (FCC) à servir le peuple, en lieu et place de lutter pour leur survie politique.« Félix Tshisekedi dans ses dires, a mis le peuple au centre de son action en disant : si on me bloque dans ma mission de satisfaire le peuple alors... , en face, celle qui a été chargée de lui répondre en aucun moment, elle conditionne son action politique par l'intérêt du peuple. », a-t-il déclaré.

Selon lui, la plus grande différence entre F. Tshisekedi et ses alliés, c'est dans l'état d'esprit. « Lui est prêt à entrer dans une crise institutionnelle à une seule condition : s'il est bloqué dans sa mission de satisfaire le peuple. Eux sont prêts pour une crise, si leur survie politique est menacée », a martelé Ted Beleshayi. Et d'ajouter que : « Nos partenaires dans la coalition conditionnent leur survie politique par l'échec de Félix Tshisekedi. Mais ils se trompent. Leur survie politique dépend surtout des actes qu'ils peuvent poser en faveur de ce peuple, qui les considère toujours comme ses bourreaux ».

Par ailleurs, le secrétaire permanent du parti de l'ex- président Joseph Kabila a menacé de mobiliser pour « paralyser » le pays si le patron de la Gécamines, Albert Yuma, soupçonné d'avoir détourné des fonds est « sévèrement » puni par la justice. « Qu'ils expliquent pourquoi les gens poursuivent le PCA de la Gecamines. Vous le connaissez ? Il n'a rien fait. On lui cherche une faute, Il n'y a rien. Quelle faute ? Si on apprend que quelque chose de mal lui est arrivé, je vais donner un mot d'ordre, nous allons nous soulever et nous allons mettre tout le monde debout et paralyser ce pays », a déclaré Emmanuel Ramazani Shadary, s'exprimant au cours d'une matinée politique consacrée à l'installation du comité de la Ligue des femmes du parti. « Vous allez voir ce que nous ferons s'il y a un problème avec les gens du PPRD », a-t-il poursuivi.

À noter que la sortie médiatique de Jeanine Mabunda fait toujours l'objet des critiques acerbes de la part des membres de la coalition Cap pour le changement (CACH). Le secrétaire général de l'UDPS, Augustin Kabuya a promis de se prononcer ce samedi, en vue de répondre aussi à Emmanuel Shadary du PPRD qui menace de paralyser le pays, si un membre de son parti est touché.Le président du Conseil d'administration de la Générales des carrières des mines, Albert Yuma, proche influent de Joseph Kabila, est accusé d'avoir détourné des fonds de cette entreprise publique qui doit, depuis fin 2017, quelque 128 millions d'Euros de la société Fleurette Mumi, qui appartient à l'homme d'affaires israélien Dan Gertler, rappelle-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.