Algérie: Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée

Alger — La championne du monde et olympique en athlétisme algérienne Hassiba Boulmerka, a dénoncé le choix du Maroc d'organiser des compétitions sportives dans les territoires occupés du Sahara occidental.

Hassiba Boulmerka, dont les propos ont été reproduits jeudi par des médias, a qualifié l'organisation par le Maroc de la Coupe d'Afrique des nations de futsal dans la ville sahraouie de Laâyoune occupée, de "violation flagrante" du droit et des normes internationales, ainsi que des lois des associations sportives africaines.Elle s'exprimait mercredi lors d'une rencontre avec la presse au Centre d'information sahraoui à Alger.Elle a, dans ce contexte, rappelé que la question du Sahara occidental est une question de décolonisation et que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est un membre fondateur de l'Union africaine (UA)".

La championne olympique a ajouté que la Confédération africaine de Football (CAF) et toutes les organisations sportives africaines ainsi que les pays de l'UA sont tenus de prendre les mesures nécessaires face à la politique de provocation marocaine qui n'est pas conforme à la Charte constitutive de l'UA.

En outre, en réaction à la persistance du Maroc, puissance occupante, à maintenir cette compétition continentale à Laâyoune occupée, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) avait annoncé le retrait de son équipe nationale de ce rendez-vous continental, alors que l'Algérie, à travers sa fédération de football (FAF), a dénoncé cette domiciliation auprès de la Confédération africaine de football (CAF), exprimant également son entière "opposition".Pour sa part, la FAF a adressé une lettre au président de la CAF dans laquelle elle "dénonce et s'oppose" à la domiciliation de la CAN de futsal 2020 (28 janvier - 7 février) par le Maroc dans la ville sahraouie occupée de Laâyoune.La FAF a appelé la CAF à reconsidérer la domiciliation de cet événement dans cette ville occupée par le Maroc, et à suivre la voie de la légalité internationale, qui lève toute équivoque sur la nature du conflit au Sahara Occidental dont le dossier est traité par les organes de l'ONU comme "une question de décolonisation".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.