Algérie: Boukadoum appelle les parties libyennes à mettre en œuvre la trêve et à reprendre le processus politique

Alger — Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a appelé jeudi à Alger les parties libyennes à respecter la mise en œuvre de la trêve et l'embargo sur les armes et à reprendre le processus politique.

"Les engagements convenus à la Conférence de Berlin devraient contribuer à mettre un terme à la crise qui secoue la Libye depuis des années", a affirmé M. Boukadoum lors des travaux de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye qui ont débuté jeudi à Alger."Nous sommes en Algérie attachés à la nécessité d'encourager les parties libyennes à régler pacifiquement leur crise et nous rejetons toute ingérence étrangère dans ce pays", a soutenu le chef de la diplomatie algérienne.

Et d'ajouter: "nous sommes confiants en la capacité des Libyens à dépasser leurs différends par la voie du dialogue et de la réconciliation nationale et à parvenir à un règlement politique à même de sortir le pays de sa crise et de permettre au peuple libyen frère de construire un Etat démocratique capable d'asseoir sa souveraineté sur l'ensemble de son territoire".

"Nous sommes d'autant plus confiants que les parties libyennes ont accueilli favorablement la proposition de l'Algérie d'abriter les rounds du dialogue interlibyen à l'avenir", a poursuivi M. Boukadoum, saluant par là même les "efforts de l'émissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé, en faveur du règlement de la crise et du rétablissement de la stabilité dans ce pays frère".

Outre M. Boukadoum, les ministres des Affaires étrangères de la Tunisie, Sabri Bachtobji (par intérim), de l'Egypte, Sameh Choukri, et du Tchad, Chérif Mahamat Zene, et les représentants des ministres des Affaires étrangères du Niger et du Soudan participent à cette réunion, à laquelle prennent également part le ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiébilé Dramé, au vu des retombées de la crise libyenne sur ce pays voisin, ainsi que le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, dont le pays avait abrité récemment la Conférence international de Berlin sur la crise en Libye.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.