Sénégal: Thierno Seydi évoque l'impact du Brexit sur le football

Dakar — La décision de la Grande Bretagne de quitter l'Union européenne (Brexit), actée pour le 31 janvier prochain, "pose de réelles équations" au football mondial et devrait impacter le marché international des transferts, a indiqué à l'APS l'agent de joueurs Thierno Seydi.

"Nous sommes tous à l'écoute des conséquences de cette décision qui, il est sûr, va impacter sur le marché international des transferts", a dit l'agent sénégalais.Selon lui, personne à priori "ne sait quelles seront la portée des conséquences de ce Brexit sur le football", ni même si le football "sera une exception ou pas" concernant les règles liées à la nationalité des joueurs, par exemple.Avec la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, l'arrêt Bosman, qui a ouvert grandement les frontières en 1995, devrait connaître des restrictions, a laissé entendre Thierno Seydi, qui fut l'agent de la légende ivoirienne de Chelsea, Didier Drogba, et gère actuellement les intérêts de l'attaquant international sénégalais Habib Diallo (FC Metz).

L'arrêt Bosman fait référence à une décision de la Cour de justice des Communautés européennes (CJCE), rendue le 15 décembre 1995 relative au sport professionnel.Il stipule que les règles de l'UEFA, relatives notamment aux quotas liés à la nationalité, sont contraires à l'article 48 du traité de Rome sur la libre circulation des travailleurs entre les États membres de l'Union européenne.L'arrêt Bosman est l'épilogue d'un litige ayant opposé le footballeur belge Jean-Marc Bosman à son club de l'époque, le FC Liège, qui refusait son transfert vers Dunkerque.

De fait, cette jurisprudence abolissait les limites imposées aux transferts entre pays de l'Union européenne.Dans les faits, cela concerne également des joueurs sud-américains ou africains détenant des passeports européens.Avec le Brexit, ces derniers pourraient être contraints de disposer d'un permis de travail pour pouvoir jouer en Premier League, le championnat qui pratique les montants les plus élevés en termes de transferts.Pour obtenir un permis de travail au Royaume-Uni, les joueurs non-UE doivent remplir des critères plus stricts, à savoir compter un minimum de sélections en équipe nationale.Dans ces conditions, le Français N'Golo Kanté (Chelsea) et l'Algérien Riyad Mahrez (Manchester City), par exemple, tous les deux passés par Leicester, n'auraient pas pu signer en Angleterre.

Ils ne disposaient pas à l'époque de sélections pour disposer d'un permis de travail.Avec la chute de la livre sterling depuis l'annonce du Brexit, la Premier League pourrait perdre de sa compétitivité, les clubs devant être amenés à débourser beaucoup plus d'argent pour attirer les stars.La Fédération anglaise, pour faire face à ces restrictions, réclame que plus de joueurs formés dans les clubs anglais soient alignés sur les pelouses de Premier League.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.