Tunisie: La violence criminelle à la tête de toutes les formes de violence en 2019

23 Janvier 2020

La violence criminelle occupe la première place (36,3 pc) de l'ensemble des actes de violence commis en Tunisie au cours de l'année 2019, a révélé le rapport annuel du Forum tunisien des droits économiques et sociaux sur le phénomène de la violence.

La violence émotionnelle arrive au deuxième rang avec 23,2%, suivie de la violence domestique avec 8,7% et la violence sexuelle avec 7,5%, lit-on de même source.

Lors d'une conférence de presse organisée jeudi, le chercheur sociologue Saif Ghabri a expliqué que les données statistiques révèlent que les différentes formes de violence sont principalement des actes individuels, notant que le taux des violences individuelles enregistré au cours de l'année écoulée a atteint les 49,6% contre 50,3% de violence de groupe .

Selon l'intervenant, la région du centre-est, est la région la plus touchée par les actes de violence avec 30,5% de l'ensemble des actes de violences enregistrés en 2019. Le gouvernorat de Tunis est le gouvernorat le plus touché par la violence au cours de l'année 2019 avec un taux de 13, 42%, suivi par le gouvernorat de Kairouan avec 11,95% et le gouvernorat de Sousse avec 11,2, Sfax avec 8,57%, Nabeul avec 8,53% et Kasserine avec 6%.

Le chercheur a noté l'émergence de nouvelles formes de violences durant ces dernières années, telles que la violence dans l'espace public, la violence sportive, la violence dans les médias, la violence numérique, la violence contre les femmes, la violence conjugale, la violence à l'égard des enfants, la violence politique, la violence à l'école et la violence économique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.