Burkina Faso: Lutte contre la fraude - Le coup parfait de la brigade de l'Ouest

C'est une opération salutaire que vient de réussir la brigade d'enquêtes et de recherches de l'Ouest. Des produits pharmaceutiques prohibés destinés à la santé humaine et animale ainsi que des stupéfiants ont en effet été saisis hier jeudi sur l'axe Bobo-Ouaga. Une importante saisie qui va sans nul doute contribuer à assainir le marché des médicaments dans notre pays.

Un camion immatriculé 11 HK 9327 BF était en partance pour Ouagadougou avec son chargement de sacs de maïs et de sésame. A priori, rien d'anormal quand on sait que parmi les marchandises les plus fréquemment transportées aujourd'hui sur nos routes interurbaines figurent les céréales. Difficile dans ces conditions d'imaginer d'autres types de marchandises, enfouies au milieu de ces sacs de céréales superposés les uns sur les autres. C'était pourtant la triste réalité ce jeudi sur l'axe Bobo-Ouaga avec ce camion qui ne transportait pas que des céréales comme indiqué par son conducteur. Les informations fournies par ce dernier après son interpellation étaient bien loin de convaincre la brigade de l'Ouest qui avait, depuis quelques jours déjà, activé son réseau d'information. « Nous avons effectivement eu vent de ce camion qui transporterait, en plus des céréales et d'autres marchandises, des produits pharmaceutiques prohibés et des stupéfiants. Nous avons donc mis sur le coup notre équipe mobile, qui a pu l'intercepter à Yabasso.

Lorsque nous avons effectivement procédé au déchargement, nous avons constaté que le camion transportait également des cartons de produits pharmaceutiques aussi bien pour les humains que pour les animaux dissimulés en dessous des sacs de céréales», a expliqué Karim Kouanda, inspecteur divisionnaire des douanes et chef de la brigade d'enquêtes et de recherches de l'Ouest. Cette brigade qui relève de l'autorité nationale de lutte contre la fraude venait ainsi de réaliser le coup parfait peut-on dire. Car cette saisie, peut être considérée comme une véritable opération de salubrité publique au regard surtout de la nature des produits pharmaceutiques préjudiciables à la santé humaine et animale qui ont été saisis. «Il y a des amphétamines, du paracétamol, du zebedol, des antibiotiques et même des ampoules injectables. Et quand vous verrez les conditions de conservation et même de transport, il y a de quoi s'inquiéter des risques liés à l'utilisation de ces médicaments». Visiblement très satisfait de ce coup de filet, le chef de la brigade a invité les populations à une franche collaboration avec les forces de sécurité. Car pour lui, la lutte contre la fraude nécessite l'implication de tous.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.