Burkina Faso: Evacuation de Djibrill Bassolé - « Le gouvernement n'est nullement opposé », Remis Fulgance Dandjinou

général de brigade, Djibrill Bassolet
23 Janvier 2020

L'hebdomadaire Conseil des ministres s'est tenu, le mercredi 22 janvier 2020, à Kosyam sous la direction du Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Plusieurs sujets étaient à l'ordre du jour.

La récente attaque terroriste qui a coûté la vie à 36 personnes le lundi dernier dans la province du Sanmatenga a été le premier sujet de préoccupation au cours du conseil des ministres du 22 janvier 2020. Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Remis Fulgance Dandjinou l'a fait savoir à la fin de la rencontre gouvernementale à Kosyam. « Les ministres en charge de la sécurité et de la défense ont fait le point des attaques. Le président du Faso, Roch Mar Christian Kaboré a rappelé un certain nombre de directives », a-t-il, expliqué.

A l'occasion, le conseil a salué l'ensemble des députés qui ont permis le vote de la loi sur le recrutement des volontaires pour la défense de la patrie. Le gouvernement a en outre renouvelé ses condoléances aux familles des victimes et souhaité prompt rétablissement aux trois blessés pris en charge par les structures de santé.

Outre le volet sécuritaire, l'exécutif s'est penché sur d'autres sujets d'intérêt. Au titre du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, le conseil a autorisé la ratification de l'accord entre le Burkina Faso et le Saint Siège sur le statut juridique de l'église catholique.

De l'avis de M. Dandjinou, ce décret a pour objectif global de définir le cadre juridique des activités de l'église catholique avec les autorités nationales. Pour le compte du ministère de l'Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), le gouvernement a adopté le rapport statistique 2018, le programme statistique 2020 et le programme statistique prioritaire 2020-2021.

« Le programme 2021 nous donne un taux d'exécution de 67,6%. Au cours du programme statistique 2020, l'objectif est de garantir un suivi statistique efficace du PNDES, des politiques sectorielles et des ODD. Le budget actuel est de 12,5 milliards FCFA dont 70,5% de ressources acquises », a détaillé le ministre, en charge de la communication.

Au titre de ce même ministère les membres du gouvernement ont marqué leur accord pour la conclusion d'un contrat par la procédure d'entente directe avec des entreprises privées pour l'acquisition de kits d'enrôlement et pour la mise à jour de la solution informatique d'enrôlement dans le cadre des élections de 2020.

Aux dires du porte-voix de l'exécutif, le conseil a marqué son accord pour confier d'autres acquisitions au Programmes des Nations unies pour le développement qui gère les ressources du panier commun au regard de son expérience en la matière.

Autre décret adopté par le conseil, celui portant création, composition, attribution et fonctionnement du Comité de coordination et d'orientation de l'initiative du président du Faso, intitulé « Assurer à chaque enfant scolaire un repas équilibré ».

Cette initiative soutenue par la FAO est une innovation car, elle établit un lien important entre la production des cantines scolaires et la production endogène des denrées alimentaires, a précisé le ministre. Elle doit permettre, a-t-il poursuivi, de lever les principales contraintes de la valorisation des produits locaux pour une bonne alimentation à travers les cantines scolaires et faciliter une meilleure performance des enfants.

Le conseil a, en outre, approuvé les propositions des marchés d'entretien aux couloirs du réseau routier classé et de pistes rurales de l'année 2019 dans sept régions du Burkina de la Boucle du Mouhoun, du Centre, Centre-Est, Centre-Ouest, des Hauts-Bassins, du Nord et du Plateau central.

Selon Remis Fulgance Dandjinou, ce sont 91 lots d'un montant de 16 milliards 416 millions qui ont été approuvés. Le porte-parole du gouvernement s'est, par ailleurs, prononcé sur la santé du général Djibrill Bassolé. « Le gouvernement n'est nullement opposé à une éventuelle évacuation. Elle s'est déjà fait une fois. Si elle doit se faire, ce sera dans les procédures en cours », a-t-il précisé.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.