Sénégal: Commande publique - Saer Niang réclame des quotas pour les entrepreneures

Dakar — Le directeur général de l'Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Saer Niang, a proposé, jeudi, à Dakar, l'instauration de quotas réservés aux entrepreneures pour faciliter l'accès des femmes à la commande publique.

"Si on arrive à avoir des quotas pour les femmes entrepreneurs, cela peut être un moyen d'avoir accès à la commande publique. C'est une discrimination nécessaire", a dit M. Niang lors d'un atelier de lancement du projet WeFi, une initiative financée par la Banque mondiale et ONU Femmes, au profit des femmes sénégalaises."La formation et l'information sont nécessaires pour permettre aux femmes [actives dans l'entrepreneuriat] d'avoir accès aux marchés publics, car il faut les aider techniquement à remplir les dossiers d'appels d'offres", a ajouté le directeur général de l'ARMP.

Il propose aussi l'ouverture d'un bureau dédié aux femmes en matière de commande publique, ainsi qu'un "plan de formation" pour toutes les entrepreneures, "aussi bien de Dakar que dans les autres régions". "Les entrepreneures ne représentent que 10% de la commande publique dans le monde, et seulement 1% au Sénégal", a souligné M. Niang devant des déléguées d'associations d'entrepreneures. "Au-delà des quotas, il y a la possibilité de mettre en place les taux préférentiels pour permettre aux femmes d'accéder aux marchés publics", a-t-il suggéré, laissant entendre qu'il faudra penser aux femmes lors du prochain "toilettage" du code des marchés publics.

Le projet WeFi est "important pour (... ) l'entrepreneuriat féminin", parce qu'il va "améliorer les conditions d'épanouissement" des femmes, selon Mouhamed Ndiaye, conseiller technique de la ministre de la Femme."Nous ne devons pas nous limiter au plaidoyer de l'accès des femmes à la commande publique. Les femmes [qui entreprennent] ont du mal à accéder aux ressources financières et aux compétences techniques [nécessaires pour] booster leurs entreprises. Sous ce rapport, le projet WeFi doit être perçu comme un catalyseur", a souligné M. Ndiaye lors du lancement de ce programme destiné aux femmes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.