Sénégal: Un Observatoire du budget social pour une croissance plus ressentie par les populations

Dakar — L'Observatoire de suivi du budget social est un organe de veille mis en place en place par le ministère en charge de l'Economie, dans l'optique de mieux suivre l'évolution des dépenses et investissements, afin que la croissance puisse profiter davantage aux populations, a-t-on appris du coordonnateur de la Direction générale de la planification, Serigne Moustapha Sène.

L'Observatoire de suivi du Budget social, créé par un arrêté ministériel du datant de novembre 2018, "va servir d'organe de veille, d'alerte et de conseils et d'orientations pour que les effets de la croissance se ressentent davantage sur les populations", a-t-il déclaré.Serigne Moustapha Sène s'exprimait, mercredi, à Dakar, à l'occasion d'un atelier consacré à la mise en place du conseil consultatif et du comité technique de l'Observatoire de suivi du budget Social.Selon lui, "toutes les parties prenantes", ministères sectoriels, société civile et partenaires techniques et financiers, sont représentées au sein du conseil consultatif et du comité technique, de manière à former une "coalition, la plus large possible, pour aider véritablement à de meilleurs résultats en termes d'impact social de la croissance".

L'Observatoire de suivi du budget social "vient à son heure", dans un contexte où le Sénégal "renoue avec la croissance, une croissance forte et surtout résiliente", a indiqué le coordonnateur de la Direction générale de la planification."Je pense que l'économie a développé des capacités fortes à faire face aux vents contraires", avec "un taux de croissance de plus de 6% depuis le démarrage de la mise en œuvre du PSE", le Plan Sénégal émergent, a ajouté Serigne Moustapha Sène.

Il estime que même si "des avancées (ont été) sans doute" enregistrées, d'un un point de vue social, "il y a lieu d'accompagner tout ce que le gouvernement est en train de faire en matière d'humanisation de la croissance".Aussi l'Observatoire du suivi du budget social, "au-delà des considérations budgétaires", est appelé à accompagner "les ministères et tous les acteurs pour que cet effort budgétaire fait par l'Etat, se traduise en résultats plus concrets au niveau du volet social, qu'il s'agisse de l'eau, de l'assainissement, de l'employabilité, de l'autonomisation des femmes, entre autres".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.