Congo-Brazzaville: Aza Mansongi - « Je tire mon inspiration dans le quotidien de l'Afrique »

interview

Plasticienne diplômée et formée à Kinshasa, Aza Mansongi produit un travail artistique profond se focalisant sur son engagement dans la sensibilisation. Elle nous livre son parcours et le concept derrière ses créations.

Parlez-nous de vous.

Je suis passionnée de dessin depuis mon enfance, je passai mon temps à reproduire des bandes dessinées. Grace à ce penchant pour l'art et aussi l'encouragement de mes parents, j'intègre en 1996 l'Humanité artistique de Kinshasa ou j'ai poursuivi mes études pendant 6 ans. Ensuite, j'intègre l'Institut supérieur des beaux-arts de Kinshasa en 2002, ou j'obtiens en 3 ans un diplôme de graduat en peinture sur chevalet.

Quelle sont vos sources d'inspiration ?

Je tire mon inspiration dans le quotidien sur mon continent, la vie de chaque jour, en interprétant des phénomènes de société qui me touchent directement ou indirectement. Aujourd'hui, notre monde devenu très capitaliste traverse des situations qui produisent des événements qui interpellent : les guerres, la pauvreté, le changement climatique, la crise économique, la liste et bien longue. Ces événements engendrent un mal être de la société africaine en particulier et du monde en général.

Sur quoi se focalise alors vos œuvres ?

La peinture m'invite à avoir un regard sur ce qui se passe en Afrique particulièrement. J'interprète ces événements dans mon travail non dans le but de donner des leçons mais d'emmener les observateurs à réfléchir. Au-delà des sujets que je traite, je prône toujours le beau, l'esthétique dans mon travail, ainsi que l'utilisation fréquent des couleurs chaudes et de temps en temps un peu d'humour.

Que représente les éléments utilisés dans vos peintures ?

Tous ces éléments représentent mon continent chaleureux, l'Afrique. Malgré l'adversité dont il fait face les gens gardent toujours le sourire. Je pense que l'art au-delà du message doit apporter un apaisement, un réconfort de positivité et de gaieté dans cette planète animée par des catastrophes, des conflits.

Quelle est votre style ?

Mon travail, c'est un mélange d'abstrait et de figuratif, ou la composition est complexe, et qui met en exergue, des scènes des personnages, ayant des visages expressif, baignées dans une ambiance de couleurs. J'utilise la peinture acrylique qui est une peinture à eau. Et l'art qui me d'écrit est une peinture à cheval entre l'abstrait et le figuratif.

Quel est le moment le plus marquant dans votre carrière ?

C'est lorsque j'ai été contacté pour la première fois par une très grande galerie avec qui j'ai signé un contrat et accéder dans une plateforme qui permet une visibilité sur la scène internationale.

Quelle est votre œuvre d'art favorite ?

J'aime tellement toutes mes œuvres qu'il m'est difficile de vous dire laquelle est favorite. Toutefois, je ressens un grand plaisir et un attachement sur des œuvres à grande dimension (deux mètres et plus), vue l'immensité du travail élaborer.

Combien de temps cela vous prend pour réaliser un tableau ?

Je peux prendre une semaine, un mois ou plus. Tout dépend de la surface d'exécution et de l'inspiration.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.