Sénégal: Une initiative de la BM pour faciliter l'accès des femmes à la commande publique

Dakar — La Banque mondiale a lancé une initiative visant à faciliter l'accès des femmes entrepreneurs à la commande publique'initiative de financement des femmes entrepreneurs (WeFi en anglais) lancée jeudi est "un dispositif de financement en faveur des femmes entrepreneurs avec comme objectif d'alléger les contraintes financières et non financières auxquelles sont confrontées les PME dirigées par ou appartenant à des femmes", a expliqué la chargée de programme développement humain de la Banque Mondiale, Sophie Nodo.

Au Sénégal, la Banque mondiale, "en tant que partenaire pilote un projet visant à établir un lien entre la commande publique et les PME appartenant à des femmes en collaboration avec ONU Femmes", a t-elle dit.Cette initiative vise à "stimuler la croissance de ces PME en facilitant leur accès aux marchés publics et au renforcement des capacités".WeFi "met l'accent sur la demande et l'offre de biens et services pour un meilleur accès aux marchés publics", selon Mme Nodo.Pour la demande de biens et services par le gouvernement, "le projet travaillera étroitement avec l'Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP)", a t-elle relevé.

L'objectif, selon elle, est de "mettre en place un cadre règlementaire préférentiel accompagné d'un programme de sensibilisation et de formation au profit des cadres du gouvernement impliqués dans la passation des marchés pour opérationnaliser le nouveau cadre règlementaire".Le projet WeFi fait donc partie d'un ensemble d'initiatives que la Banque mondiale poursuit avec le gouvernement sénégalais pour faciliter les activités économiques des femmes et des PME en général.Pour la Directrice régionale de ONU Femmes, Oulimata Sarr, "le WeFi est un fonds lancé lors d'une réunion du G20 car les femmes sont confrontées à des problèmes de financements de leurs activités alors que les marchés publics représentent 17% dans le monde".

"Ce projet va nous aider à monter en puissance à travers d'abord l'élaboration de la réglementation pour les femmes, le renforcement sur les procédures et compétences permettant de remporter des marchés publics", a t-elle souligné.Le secrétaire général du ministère du Commerce, Makhtar Lakh, a relevé que l'économie sénégalaise "est constituée essentiellement de Petites et Moyennes Entreprises et les femmes représentent 33%".Il a ajouté que "de façon générale, les PME accèdent difficilement aux marchés publics". "Nous sommes à l'écoute des propositions pour prendre des dispositions nécessaires en faveur des femmes", a t-il assuré.

Les bénéficiaires du projet sont d'abord les femmes entrepreneurs et les associations professionnelles les représentant, ainsi que les institutions intermédiaires et les agences gouvernementales chargées du développement des PME et de la contribution de la femme à l'économie, tels que l'ADEPME, la Direction des PME du Ministère du Commerce et des PME et la Direction chargée des organisations féminines et de l'entreprenariat du Ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la protection des enfants.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.