Afrique: Handball | 24e CAN - Ce soir Tunisie-Angola en demi-finale - Motivés et en forme...

24 Janvier 2020

Le six tunisien doit concrétiser son ascendant sur l'Angola tout en prenant les choses au sérieux. Intéressant Egypte-Algérie dans la seconde demi-finale.

5 sur 5 : c'est là le sans-faute signé jusqu'à présent par le sept national au terme de sa cinquième victoire consécutive obtenue, avant -hier soir, aux dépens de l'Algérie. Celle-ci a donc subi le même sort qu'a connu son voisin, le Maroc, 48 heures auparavant, confirmant, pour la énième fois, la mainmise de la Tunisie sur le handball maghrébin. Ceci pour la petite histoire. Sur le plan technique maintenant, la victoire sur les Fennecs, quoique peu convaincante et pénible, n'a pas été avare en enseignements utiles.

Premièrement, elle a, pour une fois, mis les joueurs pleinement dans le bain d'un grand match, digne d'une finale. Jugez-en : 60 minutes de jeu fort intenses, adversaire de valeur, chassé -croisé palpitant, interminables moments de nervosité et fréquentes sorties pour deux minutes. Deuxièmement, la pression réellement insoutenable qui a sévi durant la rencontre dans le camp tunisien est à voir d'un bon œil, car elle constitue une répétition idéale pour la guerre des étoiles de ce dimanche.

Troisièmement, la ruée fulgurante du public (record actuel de la CAN ) a été tellement impressionnante que nos internationaux, ces aimés d'un peuple qu'ils n'ont presque jamais déçu, étaient ce soir -là condamnés à se surpasser, prêts à se couper en quatre pour que ce public ne rentre pas bredouille.

Ferveur !

Cela dit, c'est justement de cette ébullition populaire que le sept national aura impérieusement besoin pour les deux derniers matches. A ces facteurs rassurants il faut ajouter celui de la richesse des individualités dont regorge l'ensemble de Gerona où on a vérifié, de nouveau, que chaque fois que l'équipe piétine, souffre et bat de l'aile, il y a toujours un ou deux diables sortis on ne sait d'où pour exploser et renverser la vapeur. Avant-hier, ce fut au tour de Kamel Alouini, Oussama Jaziri et surtout Wassim Hlal (élu d'ailleurs meilleur joueur du match ), étincelants de brio et d'audace, de faire la différence en fin de rencontre. Et c'est de bon augure.

Tunisie -Algérie par les chiffres

-Les Algériens n'ont mené au score qu'au cours des vingt premières minutes. Depuis, ils n'ont plus égalisé.

-Score à la mi-temps : 12-11 pour la Tunisie

-Nombre de jets de sept mètres :Tunisie 3, Algérie 5. Aucun penalty raté

-Nombre de sorties pour deux minutes : Tunisie 9 dont trois pour Khaled Haj Youssef. Algérie 8

-Un seul carton rouge sorti : I'Algérien Hichem Kaabache

-Nombre d'arrêts des gardiens de but : Makram Missaoui 2 et Wassim Hlal 12 dès la 22e minute de la première mi -temps

-Les réalisateurs tunisiens : Oussama Boughannemi 9, Oussama Jaziri 5 ,Jihed Jaballah 3, Ramzi Majdoub 3, Mosbah Sanai 2, Kamel Alouini 2 ,Amine Bennour 1 et Mohamed Soussi 1. Dans l'autre camp, l'inusable Messaoud Barkous (9 buts) a émergé du lot.

Au suivant !

Après les «balades « du premier tour, le sept national est sans doute conscient que la faste étape des promenades de santé est bel et bien passée pour le céder, depuis mercredi, aux sueurs froides des confrontations âpres et difficiles à gérer. C'est le cas du match de la demi-finale de ce soir face à l'Angola. Certains pourraient s'interroger :mais d'où vient celle-là ? Non messieurs, vous n'y êtes pas, tout simplement parce que les Angolais trônent aujourd'hui à la troisième place au hit-parade des meilleures sélections africaines .Soit juste derrière la Tunisie et l'Égypte .

Suffisant pour mettre en garde les nôtres contre toute distraction ou tendance à mésestimer cet adversaire dont l'extraordinaire progression sur les plans technico-tactiques et l'inoxydable puissance physique, qu'on connaît, sont autant de signaux d'alarme assourdissants qui, espérons-le vivement, ne... tomberont pas dans l'oreille d'un sourd ! Entraînée par le duo Nobrega José-Catito Nelson, l'équipe angolaise grouille de très bons joueurs dont les pros Chicola Claudio, Ntida Tati, Hebo Rome,alors que la superstar du groupe, en l'occurrence Nascimento Manuel qui crève l'écran actuellement en Portugal, est connu pour être capable de gagner, à lui seul, un match. Reste l'éternel voeu : voir nos «Aigles» survoler la rencontre, tout en rentrant dans leurs nids sans déplorer le moindre blessé.

Programme d'aujourd'hui

16h00 : Demi-finale Algérie-Égypte

18h00 : Demi-finale Tunisie-Angola

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.