Algérie: Elevage équin - Omari examine avec les éleveurs les voies et moyens de relancer la filière

Alger — Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Cherif Omari a reçu, jeudi au siège du ministère, les représentants des éleveurs et propriétaires de chevaux de différentes wilayas du pays avec lesquels il a évoqué plusieurs questions relatives à la relance et au développement de la filière de l'élevage équin, indique un communiqué du ministère.

Lors de cette rencontre à laquelle étaient présents également des cadres du ministère, M. Omari a écouté les préoccupations des éleveurs et propriétaires de chevaux et leurs propositions visant à trouver des solutions adéquates aux problèmes rencontrés par l'éleveur, ainsi que les mécanismes à mettre en place pour relancer cette activité agricole à dimension historique, culturelle, sociale et économique dans plusieurs wilayas du pays, précise la même source.

Lire aussi: Elevage caprin : vers l'importation de chèvres pour améliorer la productivité

Soulignant la disponibilité des autorités publiques à accompagner les professionnels de cette filière sur tous les niveaux, le ministre les a appelé à s'organiser au sein de coopératives agricoles en vue de faciliter les opérations d'accompagnement et d'encadrement, notamment en ce qui concerne la santé animale et l'amélioration des races.

Le ministre de l'Agriculture a donné des instructions pour élaborer une feuille de route avec la contribution des professionnels, notamment les éleveurs de chevaux afin de développer cette filière en se basant sur le restructuration de l'Office national de développement des élevages équins et camelins ainsi que l'organisation des éleveurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.