Madagascar: Divertissement vidéoludique - « Les Bavales » régale les internautes de ses parodies

Devenue l'une des pages les plus suivies sur Facebook en l'espace de quelques mois, « Les Bavales » est un petit phénomène auquel beaucoup n'y auront sûrement pas échappé.

Amusante, cette page offre à chaque fois à ses fidèles, une bonne tranche de rigolade à travers chacune des vidéos qu'elle publie. « Les Bavales » est considérée comme un incontournable des réseaux sociaux à l'heure actuelle. C'est vers 2016 que la page a vu le jour, avec comme principal leitmotiv d'amuser la galerie à travers une série de sketchs moqueurs sur divers faits de société.

À l'initiative de ce projet avec un brin taquin, qui privilégie l'humour et la bonne humeur, de grands garçons, dans la trentaine bien trempée. Désormais, ils nous invitent chaque jour à jouir de leurs petites perles vidéo-ludiques. Dans les coulisses de cette fameuse page qui fait tant parler d'elle, on retrouve Heryfield, celui qui s'applique le plus aux fourneaux, peaufinant ces quelques vidéos d'une trentaine de secondes au maximum qui nous arrachent souvent un sourire, voire un fou rire.

Autour de lui, gravitent Yves Jerry, Rindra, Andriamirado, Rico, Tovo et Njato. Ensemble, ils conjuguent leurs idées, leurs personnalités et par-dessus tout leur humour commun pour enchanter les fidèles abonnés de la page « Les Bavales ».

Une recette efficace

Si à ses débuts, la fratrie des Bavales a surtout fédéré un public assez restreint, il lui aura juste fallu un sacré buzz, mais surtout une idée brillante de Heryfield et sa bande pour rassembler un public de grande envergure sur les réseaux sociaux. Ainsi, de trois mille à six mille abonnés il y a trois mois, la page en est désormais à près de cinquante cinq mille.

La raison de ce succès est simple : le fait de savoir concilier une bonne dose d'humour, de parodie, de cinéma et de musique en une seule vidéo. « Avant on se plaisait surtout à caricaturer un fait de société, ou un événement banal du quotidien, ou une personnalité atypique qu'on parodiait. Par exemple, lorsqu'on illustrait un pervers à travers le personnage d'un Père Vert, il s'agissait d'un curé vêtu d'une soutane de couleur verte. Plus tard lorsqu'on a accompagné d'une musique une scène ou une vidéo où elle n'a pas lieu d'être, on a découvert que cela amusait beaucoup de nos abonnés. Je me souviens notamment de cette vidéo tirée du film Titanic, à laquelle on a rajoutée la musique d'Afindrafindrao. Depuis, c'est un peu devenu notre ligne éditoriale », confie Heryfield. Qu'il s'agisse alors de votre chanson, film ou dessin animé préféré, rien n'échappe plus aux parodies des Bavales.

Un savoir-faire maîtrisé

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la réalisation et la production de ces petites vidéos qui vous amusent tellement chaque jour, montrent la grande maîtrise d'Heryfield dans ce domaine. Le fait est qu'au bout d'une bonne dizaine d'années passées à travailler dans une boite de communication de renom, il a bien su assimiler les rudiments du montage vidéo.

Il lui faut ainsi à peu près une bonne trentaine de minutes au maximum pour monter et mélanger sons et images, une fois le « brainstorming » des idées avec ses autres pairs terminés. C'est avec les logiciels Adobe Premiere et After Effect qu'il procède au montage de chaque vidéo. La page compte à l'heure actuelle cent seize (116) vidéos et diffuse ses nouveautés presque quotidiennement à midi tapante.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.