Congo-Kinshasa: "Destitution de Félix Tshisekedi" - Les Députés membres de CACH se désolidarisent des propos de Mabunda

C'est une évidence. L'actuaité politique de la semaine en cours a été vivement dominée par les propos tenus par le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, à Londres, devant la diaspora congolaise, où il a ménacé en cas des crises persistantes en RDC, la dissolution de l'Assemblée nationale.

Coup sur coup, répondant à une question de journaliste à l'occasion de la présentation d'échange des vœux, Jeanine Mabunda Lioko, n'était pas allée par quatre chemins pour mettre en garde le Président de la République en brandissant, à son tour, la "haute trahison" qui conduirait le Chef de l'Etat à sa destitution. Face à cette sortie médiatique costaud, les Députés nationaux membres du Groupe parlementaire Cap pour le changement (CACH), quoique partenaires de la speaker de la Chambre basse du parlement, ont fustigé avec la dernière énergie les propos de leur collègue, émis contre le Président de la RDC.

A travers une déclaration lue mercredi 23 janvier 2020, par Me Tony Lwamba, ces Députés nationaux membres de la plateforme politique de Félix Tshisekedi se sont désolidarisés des propos tenus par Mme Mabunda, lesquels propos qu'ils qualifient d'irresponsable, irrespectueux, inapproprié et outrageant à l'égard du Chef de l'Etat. «Dans son adresse devant la communauté congolaise à l'étranger, le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait part à nos compatriotes de la diaspora les difficultés auxquelles il fait face dans le cadre de cette coalition pour réaliser sa vision le "peuple d'abord" en rappelant qu'il n'a pas l'intention de dissoudre l'Assemblée nationale bien que les ennemis de la nation lui pousse malgré lui. Ces propos du Chef de l'Etat ont été mal interprétés et ont donné lieu à beaucoup de réactions actives et approximatives et insuffisamment muries dont celles de Mme Mabunda visiblement dans le but de plaire aux commanditaires de sa déclaration... ) », fustigent-ils.

Une provocation de trop

Le Groupe parlementaire CACH ne pouvait pas rester indifférent face à ce qu'il considère comme une provocation de trop venant d'un responsable d'une grande Institution et membre du FCC considéré pourtant comme allié dans le cadre de la coalition de gouvernance politique conclue entre le FCC et le CACH. «Le Groupe parlementaire Cap pour le changement dénonce avec répugnance ses propos imprudents et irresponsables qui tendent à créer une crise institutionnelle dont elle sera tenue personnellement et politiquement comptable et responsable », a condamné le Groupe parlementaire CACH. D'après ce dernier, par son attitude, Mme Mabunda a violé l'obligation de réserve qui incombe à tout responsable d'une Institution comme l'Assemblée nationale. «N'étant pas responsable politiquement devant l'Assemblée nationale, il n'appartenait pas à Mme Mabunda d'assumer la charge de répondre au Chef de l'Etat, quelles que soient les raisons et de tenter d'engager l'Assemblée nationale pendant les vacances parlementaires», souligne le CACH.

Avant de clôturer leur déclaration, les Députés nationaux membres de CACH ont désapprouvé totalement l'attitude de Mme Mabunda et ils se sont désolidarisés de ses propos qui n'engagent pas, à les en croire, l'Assemblée nationale. Ainsi, le CACH met en garde leur collègue élue de Bumba et tous ceux qui tenteront d'emboîter le pas. En cas de récidive ou des poursuites de la politique de blocage des institutions afin d'obtenir l'échec de mandat Félix Tshisekedi, argumentent-ils, le CACH se réserve le droit d'appeler le peuple congolais à se prendre en charge.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.