Madagascar: Urgence en la demeure

Urgence en la demeure

Ce n'est pas la première fois que Madagascar doit faire face aux catastrophes naturelles en début d'année. Tous les ans, des régions de l'île sont en proie à des pluies torrentielles qui font énormément de dégâts. Mahajanga, Maevatanana et d'autres localités du Nord du pays sont sous les eaux. Avec les moyens du bord, qui ne sont pas forcément suffisants, les autorités locales tentent, tant bien que mal, de placer les sinistrés dans des abris de fortune, avec ce que cela suppose de promiscuité et de risques de propagation de maladies.

Le risque économique est là, lui aussi, avec les inondations qui frappent la région Alaotra Mangoro, plus particulièrement du côté de Tanambe, réputée pour être le grenier à riz de Madagascar. Et malheureusement, la coupure d'un pont à l'entrée de la ville d'Ambatondrazaka constitue le signe avant-coureur de l'isolement de cette zone rizicole, avec en plus un risque de pénurie de riz. Les jeunes font également partie des victimes de ces intempéries, en raison de la fermeture de nombreuses écoles dans les zones sinistrées. Mais le pire est encore à craindre avec l'annonce, depuis ces derniers jours, d'une dépression qui pourrait traverser le pays d'Ouest en Est.

Face à l'ampleur des dégâts matériels et humains provoqués par ces intempéries meurtrières, les pouvoirs publics commencent à prendre les mesures qui s'imposent, notamment à travers le BNGRC qui intervient, du moins dans les zones faciles d'accès. On attend également des actions de la part de la Primature et de la Présidence de la République pour déclencher des opérations de sauvetage avec une entité qui dispose d'une capacité d'intervention rapide. L'Agence Française de Développement, par exemple, dispose de ce que l'on appelle un prêt de contingence, un outil financier innovant, d'un montant de 10 millions d'euros, permettant de réaliser des interventions immédiates en cas de catastrophes naturelles de grande ampleur. Il y a en tout cas urgence en la demeure, et c'est durant ce type de période sombre que les dirigeants doivent démontrer qu'ils méritent la confiance du peuple qui a voté pour eux.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.