Madagascar: Infrastructures démolies - Alaotra Mangoro isolé du reste du monde

On ne peut ni sortir ni entrer à Ambatondrazaka. La route nationale 44 qui relie ce chef-lieu de région d'Alaotra Mangoro à Antananarivo est, totalement, coupée.

Le pont Bailey à Ankazotsaravolo s'est effondré, hier, suite aux pluies torrentielles qui s'abattent sur cette région d'Alaotra Mangoro, depuis quatre jours. D'autres portions de cette route nationale et des routes communales sont détruites par les eaux de pluie.

Le barrage d'Anony dans la commune de Tanàmbe a, également, cédé. Et des milliers d'hectares de rizières, dans ce grenier à riz de Madagascar, sont inondées. «Si l'eau ne tarit pas d'ici une semaine, il y a un risque que les plants de riz qui se trouvent sous l'eau, actuellement, se fânent », informe une source.

Plusieurs quartiers sont inondés dans cette région. Dans le fokontany d'Ambohijanahary, entre autres, l'évacuation des sinistrés se fait avec les moyens du bord. Des vedettes ou des canots sont nécessaires, mais comme le quartier n'en dispose pas, des bidons ont servi de moyen de transport.

Pour le moment, la population est encore occupée à ce problème d'eau. Mais d'ici peu, si cette circulation n'est pas rétablie rapidement, la coupure d'électricité est à craindre. Dans la journée du jeudi, le courant a été déjà coupé.

« À cette heure, nous n'avons plus que cinq milles litres de gasoil. C'est pour cela que nous sommes dans l'obligation de couper le courant pour la plupart des secteurs, afin d'assurer l'alimentation électrique de la nuit. Il faut assurer la sécurité. Les citernes sont restées bloqués à Ambaiboho à cause de la montée des eaux », note une source auprès de la préfecture d'Ambatondrazaka.

Le ministère de l'Aménagement du territoire, de l'habitat et des travaux publics annonce que des solutions sont en cours. Un pont Bailey serait installé sur ce tronçon de route, dans le plus bref délai.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.