Tunisie: «Museum Lab connexion», événement de clôture le 25 janvier à Beit Al Hikma - Comment contribuer à une réappropriation sensible de l'espace public et patrimonial ?

24 Janvier 2020

Le projet proposé par l'association à caractère scientifique «Museum Lab» avait l'ambition de créer un espace de maquettage et d'expérimentation autour du numérique et de la nouvelle muséographie dans le secteur du patrimoine et des musées en Tunisie.

De mars à décembre 2019, les équipes du projet «Museum Lab connexion» (MLC) sélectionnées ont investi cinq lieux patrimoniaux en Tunisie : le musée de la monnaie de Tunis, le site archéologique de Kerkouane, le musée de Sousse, le site archéologique de Dougga et la médina du Kef pour développer et revisiter la médiation culturelle dans ces lieux.

Le projet proposé par l'association à caractère scientifique «Museum Lab» avait l'ambition de créer un espace de maquettage et d'expérimentation autour du numérique et de la nouvelle muséographie dans le secteur du patrimoine et des musées en Tunisie. Ces équipes étaient formées de bénévoles, de membres de l'association Museum Lab, de collaborateurs, conservateurs et autres chercheurs et étudiants. Tous pluridisciplinaires, ils ont pu imaginer et mettre au point des concepts originaux et inédits autour des thématiques proposées. Pour plus de visibilité à ce projet, ses initiateurs ont eu l'idée de lancer un événement où le public sera invité à découvrir l'univers de MLC et tester ses prototypes. Les équipes ont concouru pour développer la meilleure application qui a été testée le 8 décembre par un jury de professionnels et présenté au public lors des expositions de restitution des travaux développés, qui se sont tenues début décembre et durant 10 jours, dans les musées et les espaces concernés (cités ci- dessus).

L'équipe du projet invite le public à un événement de clôture, le 25 janvier 2020 à l'Académie tunisienne Beit Al Hikma, Carthage Hannibal, avec au programme une table ronde. Une occasion de réfléchir sur les modalités et les enjeux induits par les nouvelles technologies et le patrimoine matériel et immatériel.

Des membres de l'association et autres protagonistes du projet et invités à l'instar de Bouthaina Gharbi, membre du Museum Lab, Daouda Sow de l'Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle, Mounir Fantar de l'Institut national du patrimoine, Marwene Fachane de la Fondation Drosos, Zaher Kamoun, photographe freelancer, Habib Ben Younes, archéologue, ancien directeur de recherche à l'INP, Fathi Jaray, historien, et membre de l'Association tunisienne du patrimoine partagé et Jamel Ben Saidane, représentant de l'Association Carthagena Discussion, tenteront de répondre à des questions telles que : Comment contribuer à une ré-appropriation sensible de l'espace public et patrimonial ?

Comment développer un projet porteur de lien social et culturel au cœur des espaces muséaux et patrimoniaux ?

La table ronde se clôturera par la remise des prix aux équipes gagnantes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.