Tunisie: Fakhfakh - La formation du gouvernement associe les parties politiques qui défendent les valeurs de la révolution

24 Janvier 2020

Le chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh a fait part de son engagement à former une équipe réduite, ne dépassant pas 25 membres. Une équipe qui sera cohérente, efficiente et efficace, composée de hautes compétences reflétant le caractère décisif de l'étape avec une présence respectable de la femme et des jeunes, a-t-il assuré.

S'exprimant en conférence de presse vendredi à Dar Dhiafa, il a indiqué que la constitution du soutien politique associe les parties politiques qui ont voté lors du deuxième tour de la présidentielle en faveur des valeurs de la révolution défendues par Kais Saied.

Fakhfakh qui dit avoir défini la base de la coalition gouvernementale, soutient qu'il y aura des partis qui seront forcément dans l'opposition. »Il n ya pas de démocratie sans opposition », a-t-il fait observer.

Il a mis l'accent sur l'application ferme de la loi ainsi que sur la moralisation et la rationalisation de la vie politique pour remédier à la perte de confiance dans les institutions de l'Etat et entre les acteurs politiques, appelant ces derniers à assumer leur responsabilité dans un esprit de confiance et de respect pour l'intérêt général du pays.

Fakhfakh a souligné que sa désignation doit marquer le début d'une nouvelle étape basée sur la cohérence et la cohésion entre les deux têtes de l'Exécutif et entre l'Exécutif et le Législatif.

Il a insisté sur l'élargissement du soutien politique au gouvernement et sur la mobilisation des rangs pour relever les défis nationaux et régionaux. Dans ce sens le chef du gouvernement désigné a tenu à préciser qu'il ne cherche pas l'approbation du gouvernement autant qu'un soutien politique large « pour gouverner avec moi ».

Sur un autre plan, Fakhfakh a indiqué que la priorité pour la prochaine étape sera accordée à la concrétisation de la transition économique et sociale. Il a insisté sur le besoin d'œuvrer à satisfaire les attentes des Tunisiens et des catégories faibles, de redonner espoir aux jeunes, loin des calculs politiques étriqués.

Il a rappelé que les concertations ont démarré avec les différentes parties sur la formation de la prochaine équipe et de son programme d'action.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.