Sénégal: Desserte sous régionale, après les transports urbain et interurbain - Voila «Afrique dem dikk»

24 Janvier 2020

Après les transports urbain et interurbain, la société Dakar Dem Dikk (DDD) lance officiellement le transport routier international «Afrique Dem Dikk». Le départ de la première ligne internationale Dakar-Banjul a eu lieu hier, jeudi 23 janvier 2020, au terminus des Parcelles Assainies de Dakar, en présence du Secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Aubin Sagna, et du directeur général de DDD, Me Moussa Diop.

La section transport routier international «Afrique Dem Dikk», de la société Dakar Dem Dikk (DDD), a officiellement démarré, avec le lancement de la première ligne Dakar-Banjul (Gambie) hier, jeudi 23 janvier 2020 au terminus des Parcelles Assainies de Dakar. Ce premier départ (Dakar-Banjul) a eu lieu sous les yeux du directeur général de Dakar Dem Dikk et le représentant du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Convoqués à 8 heures, les clients ont assisté à la cérémonie pour exprimer leur contentement au directeur général pour «cette belle initiative».

Dans cette phase pilote du projet qui concerne la sous-région, l'Unité de gestion du transport routier international (Afrique Dem Dikk) compte d'abord expérimenter, en plus de cette ligne inaugurée, Dakar-Bissau (Guinée-Bissau), Dakar-Conakry (Guinée) et Dakar-Nouakchott (Mauritanie). Me Moussa Diop, le directeur général de DDD, dans un court message, a exalté tout le travail fourni depuis 2012. Et d'ajouter : «nous voulons rendre réel le projet du chef de l'Etat, à savoir la liberté d'aller et de venir et la réalité de la CEDEAO des peuples. C'est un nouveau défi à relever. Ce n'est pas le Sénégal, c'est en dehors de nos frontières. Je remercie les partenaires sociaux. Je souhaite un bon voyage et je remercie les usagers d'Afrique Dem Dikk», a déclaré Me Diop.

Dans son discours, le représentant du ministre en charge des Transport terrestres a expliqué que «c'est la première fois qu'une grande société sénégalaise aille vers l'intérieur de l'Afrique. Cette société va desservir des capitales et des villes de l'intérieur de l'Afrique. Aujourd'hui, nous démarrons vers Banjul, et les autres dans les jours à venir. Il s'agit d'une belle ouverture et cela montre les capacités du génie sénégalais. Le transport est un moyen efficace pour arriver à l'intégration inter-régionale.

Cette ligne est une phase d'ouverture pour le Sénégal vers la sous-région. C'est à une ouverture véritable que nous procédons aujourd'hui, grâce à la société filiale Afrique Dem Dikk», a souligné Aubin Sagna, Secrétaire général du ministère des Transports terrestres.

En outre, M. Sagna a lancé : «le monde des sociétés est un monde de concurrence. Mais, cela doit être une concurrence saine, et surtout une concurrence qui est un ultime ressort. Une concurrence qui profite aux clients. Avec Afrique Dem Dikk, nous mettons en place, grâce à une société privée de capitale essentiellement détenus par l'Etat, un service qui donne de la sécurité dans le transport. Et la sécurité, c'est en termes de transactions etc. Tous les aspects seront pris en charges, à travers les Forces de l'ordre et de sécurité.

Par contre, il n'y a pas que Dakar Dem Dikk qui est autorisé à faire ce transport vers l'international. Nous invitons les autres partenaires à entrer dans le sillage tracé par Dakar Dem Dikk, mais en relevant le niveau de sécurité, de qualité d'offre en termes de ponctualité, de confort. Dakar Dem Dikk est un outil que nous mettons en avant, et qui va tirer l'ensemble du système de transport à l'intérieur du Sénégal et de l'extérieur», a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.