Sénégal: Climat social tendu avec les grèves du G7, des transporteurs d'hydrocarbures et à AIBD - Macky «presse» les ministres concernés

24 Janvier 2020

Le président de la République semble accorder une oreille attentive au front social en ébullition, notamment les grèves des syndicats du secteur de l'éducation et celui des transports. En Conseil des ministres qu'il a présidé hier, jeudi 23 janvier 2020, il a donné des instructions aux ministres concernés par ces secteurs agités pour une meilleure prise en charge des revendications.

Comme pour répondre à la coalition des syndicats les plus représentatifs du secteur de l'éducation national, regroupés autour du G7, qui a battu le macadam à Dakar hier, jeudi 23 janvier 2020, le président de la République Macky Sall s'est fait l'écho des revendications des enseignants en Conseil des ministres qu'il a présidé le même jour au palais présidentiel. «Abordant la gestion du climat social et les affaires intérieures, le Chef de l'Etat a demandé au ministre de la Fonction publique et au ministre de l'Education nationale de maintenir un dialogue constructif avec le collectif des syndicats d'enseignants, notamment ceux regroupés dans le G7», informe le communiqué du Conseil.

En outre, le président Sall a, également, «instruit le ministre de l'Education nationale de veiller au développement de l'enseignement arabe, en améliorant les conditions pédagogiques des apprenants et le statut des enseignants».

S'agissant de la menace de grève de cinq jours programmée par des transporteurs routiers d'hydrocarbures, le Chef de l'Etat interpelle directement Oumar Youm, Mouhamadou Makhtar Cissé et Abdoulaye Daouda Diallo. Macky Sall «a particulièrement invité le ministre des Transports terrestres, en relation avec les ministres chargés de l'Energie et des Finances, à prendre toutes les dispositions nécessaires au règlement des doléances formulées par les transporteurs routiers d'hydrocarbures».

Dans un autre registre, le président de la République «a, enfin, demandé au ministre des Transports aériens et au ministre du Travail, de veiller à la stabilité sociale impérative au niveau de la plateforme aéroportuaire AIBD, en renforçant le dialogue permanent entre les travailleurs, les opérateurs et le gestionnaire des infrastructures et services aéroportuaires», conclut la source.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.