Gabon: UNESCO - Rapport de l'atelier de renforcement des capacités

24 Janvier 2020

Un atelier de renforcement des capacités des professionnels du patrimoine sur la mise à jour de la Liste indicative du Gabon (biens naturels et/ou mixtes) et présentation du dossier de nomination du Parc National de l'Ivindo s'est tenu à Libreville du 20 au 23 janvier 2020. C'est à l'initiative du Gouvernement gabonais que le Bureau UNESCO à accueilli cet atelier.

La cérémonie d'ouverture, présidée par le Ministre de la Culture et des Arts, Michel Menga M'Essone, a eu lieu le 20 janvier 2020 dans la salle de réunion de la Maison des Nations Unies. Le Ministre de l'Education Nationale et de la Formation Civique, président de la Commission Nationale pour l'Unesco, Professeur Patrick Mouguiama Daouda, le Ministre Délégué auprès du Ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l'Environnement, chargé du Plan Climat, des Objectifs de Développement Durable et du Plan d'Affectation des Terres, Oswald Séverin Mayinou, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Gabon, Monsieur Steven Jackson et le Chef de Bureau et Représentant de l'Unesco au Gabon, Vincenzo Fazzino, y ont pris part.

Plusieurs objectifs spécifiques ont été retenus.Il s'agit par exemple "d'identifier et documenter les biens naturels et mixtes ayant une Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE), en assurant la consultation et l'implication de toutes les parties prenantes concernées, notamment les communautés locales ;  Renforcer les capacités des professionnels du patrimoine sur la Convention du patrimoine mondial, ses concepts fondamentaux : critères, protection et gestion, intégrité et authenticité, processus d'inscription des biens sur la liste du patrimoine mondial"

Les participants à l'atelier de renforcement des capacités sur la « mise à jour de la liste indicative du Gabon (biens naturels et/ou mixtes) et présentation du dossier de nomination du parc national de l'Ivindo », ont adopté les recommandations suivantes :

A l'adresse du ministère en charge de la culture :

Mettre en place, en 2020, un Comité national du patrimoine mondial comportant toutes les parties prenantes ;

 Soumettre au plus tard le 31 janvier 2020, le dossier de candidature sur la Liste du patrimoine mondial du Parc national de l'Ivindo ;

 Poursuivre et achever, avec l'ensemble des parties prenantes présentes, le processus de révision de la Liste indicative du Gabon ;

 Mettre à jour les biens culturels de la Liste indicative du Gabon.

A l'adresse du ministère des eaux, des forêts et de l'environnement :

 Transmettre au ministère en charge de la culture, au plus tard le 27 janvier 2020, le dossier de candidature du Parc national de l'Ivindo au patrimoine mondial et s'assurer de sa soumission à l'UNESCO au plus tard le 31 janvier 2020 ;

 Conserver le contact avec les deux personnes ressources pour assurer la finalisation du processus de mise à jour de la liste indicative des biens examinés au cours de cet atelier ;

A l'adresse de l'UNESCO

 Accompagner les efforts du Gabon dans son processus de mise en œuvre de la convention de 1972 concernant le patrimoine mondial naturel et culturel.

A l'adresse des Participants :

 Finaliser la rédaction des fiches techniques des biens figurant sur la Liste indicative en collaboration avec les deux personnes ressources de l'atelier, Mme Claudine Augée Angoué et Monsieur Djah François Malan, au plus tard le 28 février ;

 Maintenir la dynamique des groupes mis en place pour chaque site en vue d'un futur processus d'inscription sur la liste du Patrimoine Mondial.

Par ailleurs, les participants ont proposé la mise en place d'une équipe technique nationale (ETN) chargée de suivre les recommandations du présent atelier. Elle serait composée des groupes susmentionnés et autres représentants des ministères en charge de la culture et des arts, des eaux et forêts, de l'environnement, de la mer, des mines, de la recherche scientifique, de l'énergie, du pétrole et des ressources hydrauliques.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.