Angola: Le ministre exige de la rigueur dans l'inspection des illégaux

Luanda — Le ministre de l'Intérieur, Eugénio Laborinho, a exigé une plus grande rigueur dans le processus d'inspection et d'entrée des étrangers illégaux dans les zones d'exploitation de diamants, les plates-formes offshore, les hôtels, les centres commerciaux et les navires d'exploration pétrolière.

S'exprimant lors de l'ouverture de la 3e réunion technique méthodologique du Service des migrations et des étrangers (SME), dans la municipalité de Viana, à Luanda, le ministre a déclaré que cette exigence faisait partie des actions de lutte contre l'immigration illégale en cours dans le pays.

Lors de la réunion, qui a débuté jeudi, le ministre de l'Intérieur a découragé le soutien à l'immigration clandestine, ayant averti que cette procédure constituait un "délit passible d'une peine d'emprisonnement, selon le régime juridique des citoyens étrangers" en vigueur dans le pays.

Eugénio Laborinho a souligné que les étrangers qui envisageaient contribuer à la croissance de l'économie angolaise pourront compter sur le soutien du SME, qui sera pour eux un «partenaire» de première instance pour régulariser leur situation migratoire.

La 3e réunion technique de méthodologie du SME analyse, entre autres, le «Plan de modernisation du SME 2018/2022», «Les procédures d'enregistrement et de contrôle des flux de résidents frontaliers» et «L'autorisation de résoudre le problème des réfugiés et demandeurs d'asile».

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.