Afrique: Hand\CAN 2020 - La Tunisie dispose facilement de l'Angola et passe en finale

24 Janvier 2020

L'équipe de Tunisie de handball s'est qualifiée pour la finale de la 24e coupe d'Afrique des nations en disposant facilement de l'Angola (39-23) en demi-finale de la compétition, disputée vendredi en fin d'après-midi à la salle olympique de Rades devant une forte assistance. Les aigles de Carthage rejoignent ainsi en finale l'Egypte, tombeur de l'Algérie (31-27) dans l'autre demi-finale.

Ce soir, le sept national a fait de la salle de Rades son terrain de jeu. En effet, profitant d'une mauvaise entrée en matière de l'Angola le sept national s'est vite lancé dans une quête de points. Au bout de sept minutes de jeu les tunisiens comptaient déjà trois but d'avance.

Les angolais, quant à eux, butaient dès le début sur une solide défense tunisienne, une base arrière des plus solides de ce championnat. Derrière cette défense, le gardien Makram Missaoui bloquait toutes les balles qui réussissaient à passer.

En attaque comme en défense, les coéquipiers de Ramzi Majdoub restaient organisées et parvenaient très tôt à déstabiliser la sélection angolaise. Dès lors, se retrouvant sur un chemin ouvert, le sept national poursuit sa démonstration de force.

Au quart d'heure de jeu, la Tunisie menait déjà par 7 buts de différence. Cet avantage confortable, devant un public venu en masse et tout acquis à sa cause, permettait aux protégés de Toni Gerona d'être plus en confiance et de sortir un jeu digne des plus grandes nations de handball.

Les attaques tunisiennes n'avaient pas besoin d'être travaillées ni de combinaisons préalables tellement elles étaient foudroyantes pour la défense angolaise.

Des Tunisiens intenables pour un Angola méconnaissable et résigné. Un constat qui résume la première période et pousse Gerona à procéder à un turnover comme dans un match amical. Score à la mi-temps 21-7 en faveur des aigles de Carthage.

En seconde de période, partis avec un avantage confortable de 14 buts, les coéquipiers d'Amine Bannour continuaient leur récital et s'adonnaient même à de belles figures qui ne manquaient pas d'amuser la galerie.

Dix minutes passées, le sept national accusait une baisse de régime qui permettait à l'Angola de reprendre confiance et de mieux s'organiser. Ce n'était qu'un bref moment de répit pour les Tunisiens qui reprenaient leur domination de plus belle.

Il n'était pas question pour les Bannour, Majdoub et Boughanmi de gérer sereinement le reste du match, mais de confirmer leur statut de favoris et d'imposer leur suprématie dans cette édition de Tunis.

Au final, avec un large score de 39 à 23, cette demi-finale était une simple formalité pour les représentants de la Tunisie qui se qualifient pour le grand choc tant attendu de la CAN dimanche, avec le titre de meilleur joueur du match décroché par l'arrière gauche tunisien Oussama Jaziri.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.