Sénégal: Gamou de Kaymor - L'état de la piste d'accès et l'électrification de la commune préoccupent le comité d'organisation

Nioro — Les difficultés d'accès liées à l'état de la piste et l'électrification de la commune ont été au centre des préoccupations du comité d'organisation du Gamou de Kaymor (Nioro, centre), initié par le marabout Serigne Djim Ndiaye, a déclaré son président Modou Cissé.

"Comme les années passées, la piste menant à Kaymor constitue un des écueils en vue de ce grand événement religieux prévu le 14 mars prochain", a-t-il dit, au terme d'un Comité départemental de développement (CDD) consacré à cette manifestation.

A défaut de son bitumage, M. Cissé suggère que la piste soit arrosée par l'Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTES) "pour éviter aux fidèles de braver la poussière".

Par ailleurs, il s'est félicité des engagements pris par certains chefs de service qui ont promis de contribuer au succès du Gamou de Serigne Djim Ndiaye.

Cette piste date de 1992 et relie le croisement Firgui à Kaymor, selon le président du comité d'organisation de ce Gamou, qui fait converger des milliers de fidèles sénégalais et gambiens pour un pèlerinage auprès de leur marabout.

L'électricité constitue également un problème car depuis le branchement de Kaymor, le réseau peine à s'étendre dans la commune, selon Modou Cissé.

Le préfet du département de Nioro, Abdou Aziz Diagne, a rassuré le comité organisation du Gamou par rapport au respect des engagements pris par les chefs de service départementaux pour la réussite de cet événement.

Il a promis d'être l'interprète des organisateurs auprès des autorités du Programme d'urgence de modernisation des territoires et axes frontaliers (PUMA), du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) et de l'Agence sénégalaise pour l'électrification rurale (ASER), pour que des solutions soient trouvées aux problèmes d'alimentation en eau et d'électrification.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.